NOUVELLES
06/06/2018 06:02 EDT | Actualisé 06/06/2018 06:02 EDT

Manifestations du G7 à Québec: des conseils en prévision des gaz lacrymogènes

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale émet des recommandations pour la population...

Un protestant à Québec lors du Sommet des Amériques, le 20 avril 2001.
André Forget/AFP via Getty Images
Un protestant à Québec lors du Sommet des Amériques, le 20 avril 2001.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale a émis mardi des recommandations à la population pour contrer les effets d'une exposition au gaz lacrymogène.

Dans un communiqué, le CIUSSS signale qu'au cours du Sommet du G7, des gaz lacrymogènes pourraient être utilisés et que ceux-ci peuvent présenter un risque à la santé des manifestants et des personnes résidant à proximité des lieux exposés.

Le gaz lacrymogène est peu toxique mais peut produire une sensation d'inconfort importante. Il affecte principalement la peau, les yeux et le système respiratoire. Les effets surviennent en 10 à 30 secondes et devraient se résorber 15 à 30 minutes après le retrait de l'exposition, selon les autorités.

Le CIUSSS recommande aux personnes exposées de ne pas se toucher le visage et de ne pas se frotter les yeux; de se laver les mains et de se rincer les yeux rapidement; d'enlever tous les vêtements contaminés et de les placer dans un sac de plastique scellé.

Si les gaz s'infiltrent dans les résidences, il est suggéré de nettoyer à grande eau les surfaces, de nettoyer les filtres des systèmes de réfrigération et de ventilation, de brosser à l'eau courante les fruits et les légumes et de jeter les aliments non emballés hermétiquement sauf les fruits et légumes qui peuvent être lavés.

Voir aussi: