BIEN-ÊTRE
06/06/2018 14:15 EDT | Actualisé 07/06/2018 13:44 EDT

Courir comme du monde selon Dominic Arpin

Ce 6 juin est la journée internationale de la course à pied.

Ce 6 juin est la journée internationale de la course à pied, l'occasion parfaite pour parler course avec l'un des Québécois les plus férus de cette discipline: Dominic Arpin - ambassadeur de la course de nuit Ultra le 14 septembre prochain à Montréal.

Entretien avec un passionné qui nous a partagé ses astuces de coureur averti.

Celui qui a animé "Cours toujours" sur MAtv est un vrai coureur qui n'envisage pas la vie sans parcourir quelques dizaines de kilomètres par semaine. Une façon de se décrasser et composer avec son quotidien chargé d'animateur radio et télé.

Courtoisie

Courir, ça se prépare

«Je cours à l'année, mais de façon plus intensive pendant l'été - et là je pratique le triathlon. Ça fait partir de ma routine de vie (entre 2 à 4 fois par semaine).»

Le présentateur de la matinale sur Rouge et présentateur de Vlog sur TVA court depuis une dizaine d'années, depuis ses 38 ans plus exactement, une activité devenue une passion qu'il accompagne d'une alimentation bien réfléchie.

«Je suis un peu freak sur l'alimentation avant de courir. Je lis et m'informe sur tout ce qu'il faut consommer avant et combien de temps, et comment récupérer au mieux. Voici ma diète: les traditionnelles pâtes la veille des courses, les classiques glucides et pain. Dès que tu fais un demi-marathon ou un marathon, tu manges exagérément tout ce qui comporte des glucides. (Je ne mange pas comme ça toute l'année!) Et bien sûr pas d'alcool et le moins de gras possible. L'été c'est un peu comme mon mois sans alcool.»

Courtoisie

La course contre le cancer

Dominic Arpin parle sans détour du cancer qui l'a touché il y a 5 ans et qui a participé à le booster aussi côté course. Paradoxalement.

«Depuis mon cancer, je suis plus performant, plus en forme aussi. Je n'ai pas dû subir ni chimio ni radiothérapie, et après mon opération, trois mois plus tard, je courrais mon premier marathon. Je me suis entraîné sans en parler à qui que ce soit, on m'aurait dit "tu es fou" alors que la course a été une motivation. »

Tout est question de détermination!

Les astuces pour bien courir tout comme le matériel sont déterminants - mais surtout ce qui prime: ne pas se décourager! Il y a le matériel à bien choisir selon les saisons, mais surtout il est question de détermination.

«Ça prend de la détermination! Et l'erreur qu'on fait tous, on part tous trop vite et on se décourage.Il faut faire attention à *comment commencer à courir, *alterner la course et la marche, *suivre des cours et même avoir un coach, *concevoir que courir c'est parfois ennuyeux. »

Les astuces d'un passionné

C'est certainement ce dernier conseil qui fera toute la différence sur la longueur.

«Courir c'est agréable, mais il faut se dire que ça ne l'est pas toujours, il est donc important de rendre ce moment le plus fun possible. Moi, je me crée des playlists. C'est aussi un moment où je parviens à régler pas mal de problèmes. Mon conseil? Ne pas trop focuser sur ses performances et ses statistiques pour ne pas se choquer. Courir doit rester un plaisir. Le mieux? Partager sa passion avec du monde aussi fêlé que toi!»