NOUVELLES
04/06/2018 06:10 EDT | Actualisé 05/06/2018 07:43 EDT

Guatemala: l'éruption du volcan de Fuego a fait au moins 69 morts

L'el Fuego est l'un des volcans les plus actifs en Amérique centrale.

Le bilan de l'éruption du Volcan de Fuego, au Guatemala, s'établissait mardi matin à 69 morts.

Les responsables n'ont toutefois été en mesure d'identifier que 17 corps, puisque la chaleur intense a rendu plusieurs dépouilles méconnaissables.

Les secteurs les plus durement touchés, Los Lotes et El Rodeo, demeurent privés d'électricité, ce qui contraint les secouristes à suspendre les opérations à la tombée du jour.

Les corps inanimés, qui étaient recouverts d'une épaisse couche de cendres, ressemblaient à des statues. Les secouristes ont d utiliser des masses pour briser le toit de maisons et ainsi vérifier si des victimes se trouvaient à l'intérieur.

Fanuel Garcia, le directeur de l'Institut national de sciences légistes, a révélé que certaines victimes ont perdu leurs traits distinctifs ou leurs empreintes digitales. Les autorités devront trouver d'autres moyens de les identifier, et possiblement utiliser des échantillons d'ADN, a ajouté M. Garcia.

Les secouristes ont toutefois pu tirer des cendres au moins dix personnes vivantes.

Le Volcan de Fuego a explosé en une pluie de cendres et de roches en fusion un peu avant midi dimanche, heure locale, recouvrant les villages voisins de lourdes cendres. La lave a commencé à couler peu de temps après.

ORLANDO ESTRADA/AFP/Getty Images
Des voitures sont recouvertes de cendre après l'éruption du volcan de Fuego.

L'un des volcans les plus actifs d'Amérique centrale, le volcan conique de Fuego atteint une altitude de 3763 mètres au-dessus du niveau de la mer, à son apogée.

Le Volcan de Fuego, ou "Volcan de Feu", a explosé en une pluie de cendres et de roches en fusion un peu avant midi dimanche, heure locale, recouvrant les villages voisins de lourdes cendres. La lave a commencé à couler sur le flanc de la montagne et à travers les maisons et les routes vers 16 h.

Le volcan a projeté des cendres à une altitude de 4500 mètres, mais il avait commencé à se calmer vers 22 h, selon les autorités.

Le paysage calciné qu'il a laissé derrière était si chaud qu'il faisait fondre la semelle des chaussures des secouristes. Des ouvriers ont raconté avoir trouvé des corps transformés en statues par la cendre.

Eddy Sanchez, le directeur de l'institut de sismologie et de volcanologie du pays, a déclaré que la température des coulées a atteint environ 700 degrés Celsius.

Dans le village d'El Rodeo, des soldats lourdement armés et masqués contre la poussière montaient la garde autour d'un périmètre de sécurité, pendant que les secouristes poursuivaient leurs fouilles.

Certains résidents ont reproché au gouvernement de ne les avoir informés du danger que beaucoup trop tard. Des employés gouvernementaux seraient passés dans les villages pour lancer l'alarme, mais seulement après l'arrivée de la lave et sans offrir d'emmener qui que ce soit dans leurs véhicules.

Une vidéo dramatique montre un lahar - un flux de matériaux pyroclastiques et de boues - se déplaçant rapidement, avant de frapper et de détruire partiellement un pont sur une autoroute entre Sacatepequez et Escuintla.

Les images de la télévision locale révèlent un paysage carbonisé où la lave est entrée en contact avec des maisons. Trois corps reposent partiellement enterrés dans des débris de couleur cendrée du volcan, qui se trouve à environ 44 kilomètres à l'ouest de la ville de Guatemala.

D'autres vidéos de médias locaux montrent des résidents marchant pieds nus et couverts de résidus boueux.

REUTERS/Fabricio Alonzo
Au moins 25 personnes ont perdu la vie, dimanche.

On compte parmi les victimes le responsable d'une agence de secours aux sinistrés, qui a perdu la vie lors de l'incendie d'une maison d'El Rodeo, et deux enfants qui ont été tués pendant qu'ils observaient l'éruption depuis un pont.

L'agence de secours du Guatemala a indiqué que 3265 personnes avaient évacué les communautés voisines et que la chute de cendres de l'éruption affectait une zone qui regroupe environ 1,7 million des quelque 15 millions habitants du pays. Des abris ont été ouverts pour ceux qui ont été forcés de fuir.

Le président guatémaltèque Jimmy Morales a promis de déclarer l'état d'urgence, ce qui devra ensuite être approuvé par le Congrès.

Des cendres sont tombées dans la région de Guatemala ainsi que sur les départements de Sacatepequez, de Chimaltenango et d'Escuintla. Les rues et les maisons étaient recouvertes dans la ville coloniale d'Antigua, une destination touristique populaire.

Les autorités aéronautiques ont fermé l'aéroport international de la capitale en raison du danger que représentaient les cendres pour les avions.

L'un des volcans les plus actifs d'Amérique centrale, le volcan conique de Fuego atteint une altitude de 3763 mètres au-dessus du niveau de la mer, à son apogée.

(Avec AFP)