POLITIQUE
04/06/2018 17:36 EDT | Actualisé 04/06/2018 17:45 EDT

L'Assemblée nationale fermera deux jours lors du G7

Plus de 5 000 policiers et plus de 2 000 soldats vont être déployés.

Klaus Lang via Getty Images

L'Assemblée nationale va fermer jeudi et vendredi dans le cadre des mesures de sécurité liées au sommet du G7 qui se tient en fin de semaine dans la province canadienne francophone, a-t-on appris lundi de source officielle.

La fermeture du parlement a été décidée et va "être annoncée mardi", a indiqué à l'AFP une source proche du gouvernement québécois, confirmant une information du journal Le Devoir.

Les dirigeants d'Allemagne, du Canada, de France, du Japon, d'Italie, des Etats-Unis et du Royaume-Uni se réunissent vendredi et samedi à La Malbaie, à quelque 140 km à l'Est de la capitale québécoise.

En raison du caractère isolé et surprotégé de La Malbaie, les manifestants anti-G7 se sont donnés rendez-vous à Québec, avec un premier rassemblement prévu le 7 juin en fin de journée à une encablure de l'Assemblée nationale.

En conséquence, les forces de l'ordre ont jugé difficile "d'assurer la quiétude des élus lors des manifestations prévues en marge du G7", écrit Le Devoir, notant qu'il s'agit d'une mesure "rarissime" prise seulement trois fois en 18 ans.

Les deux jours de travaux parlementaires suspendus seront récupérés la semaine suivante, in extremis avant la fin de session, précise le quotidien.

"Nous attendons une décision demain", mardi, a déclaré de son côté à l'AFP une porte-parole de l'Assemblée Nationale, Julie Champagne.

Plus de 5 000 policiers et plus de 2 000 soldats vont être déployés pour sécuriser le sommet du G7, selon des chiffres officiels.