DIVERTISSEMENT
03/06/2018 22:11 EDT | Actualisé 03/06/2018 22:32 EDT

Emmanuel Schwartz avait un message à faire passer au Gala Québec Cinéma

«[Les Montréalais] ne sont que des invités qui se pensent chez eux...»

Emmanuel Schwartz a remporté l'Iris du meilleur rôle de soutien pour son interprétation d'Étienne Maltais dans le film Hochelaga, Terre des âmes, ce dimanche, au Gala Québec Cinéma.

En allant cueillir son prix, après avoir utilisé son téléphone cellulaire pour être bien certain de n'oublier personne digne de remerciements, l'acteur a lancé une flèche qui n'est pas passée inaperçue.

Schwartz a en effet tenu à rappeler aux Montréalais qu'ils ne sont que «des invités qui se pensent chez eux.»

Dans la salle de presse, l'acteur a reconnu que ce prix était «doublement significatif», puisqu'il lui a été décerné dans la ville sur laquelle porte le film.

Racontant le passé de Montréal à travers cinq époques charnières, Hochelaga, Terre des âmes relate 750 ans d'histoire. La découverte du supposé village iroquois Hochelaga sous le site du stade Percival-Molson dévoilera peu à peu les secrets d'un passé depuis trop longtemps enfoui.

Lors de la sortie en salles du film, en janvier dernier, le rappeur et comédien Samian, qui interprète un jeune archéologue aux ascendances mohawk dans le film de François Girard, n'avait pas mâché ses mots en parlant de la situation des Autochtones au Canada.

«Les Amérindiens subissent humiliations et négligences. Ils sont chez eux ici sur leurs terres, mais ils n'ont pas de droits. Comme les prisonniers politiques, les Autochtones ont des numéros de bandes. Pour le Canada, les membres des Premières Nations ne sont que des numéros», avait-il déclaré, en entrevue avec le HuffPost Québec.

À voir également :

Galerie photo
Gala Québec cinéma: toutes les photos du tapis rouge
Voyez les images