NOUVELLES
01/06/2018 16:39 EDT | Actualisé 01/06/2018 16:40 EDT

Labeaume veut se servir d'une série sud-coréenne pour attirer les Chinois à Québec

La série «Goblin», dont des scènes ont été tournées dans la Ville de Québec, a été un succès monstre en Corée du Sud.

Pgiam via Getty Images

Pour attirer les touristes chinois à Québec, le maire Régis Labeaume prévoit partir en mission cet automne dans leur pays avec une arme secrète sous le bras: un parcours touristique des lieux de tournage d'une série sud-coréenne, mettant en vedette le «Brad Pitt asiatique», a-t-il vanté.

La série «Goblin» a été un succès monstre en Corée du Sud. Depuis, les touristes de ce pays ont pris d'assaut la ville de Québec pour voir les lieux foulés par leurs vedettes chéries.

On y parle de sites bien connus, comme le Château Frontenac, le quartier du Petit Champlain, la fontaine de Tourny et les fortifications de la ville, parmi bien d'autres.

Sachant que la série doit être bientôt traduite pour être diffusée en Chine — une traduction officielle — Régis Labeaume a flairé la bonne affaire: il veut les attirer avec ce parcours unique du Vieux-Québec.

«Il faut exploiter le filon», a-t-il lancé mercredi, après avoir prononcé une allocution devant des gens d'affaires de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM).

Un tel parcours a déjà été confectionné — disponible pour l'instant en coréen seulement — par Destination Canada, avec la collaboration de l'Office de tourisme de Québec. Mais le maire en veut un d'une semaine, traduit et adapté pour les touristes chinois, qui permettra de faire découvrir toute la région, a précisé par la suite son attaché politique Paul-Christian Nolin. Le parcours est accessible sur le site internet de Destination Canada-Corée. http://keepexploring.kr/mosaic/quebec/

«L'objectif c'est l'Asie. La clientèle est là», a martelé M. Labeaume.

Se faisant interroger sur les plans de sa ville en tourisme lors d'une période de questions et réponses animée par le président du CCMM, Michel Leblanc, le maire a annoncé son intention de se rendre en Chine en septembre, en se greffant à une mission touristique déjà organisée par Destination Canada et l'Office.

Depuis que l'équipe de «Goblin» est venue tourner quelques épisodes à Québec, le nombre de touristes sud-coréens a explosé, «ils s'en viennent en masse», a souligné le maire. «C'est comme une espèce d'"Anne... la maison aux pignons verts"», a-t-il dit en référence à la populaire série située sur l'Île-du-Prince-Édouard, qui attire encore les touristes de l'Asie, bien des années après le tournage.

«Ça n'a pas encore été présenté aux télévisions chinoises. Ça va l'être bientôt. Chez nous, ça va être infernal.»

Il a l'intention de présenter le parcours en Asie. «Ça va marcher», dit-il, confiant.

«Ils vont au Château Frontenac, parce qu'ils ont vu le Brad Pitt asiatique (l'acteur principal de la série, Gong Yoo) qui est allé dans telle toilette. Il y a le Petit Champlain: ils ont vu la porte rouge. Tout le monde va voir la porte rouge», a-t-il fait valoir avec enthousiasme.

«C'est quelque chose», a-t-il dit sur le ton d'un homme qui semble surpris de la tournure des choses. «Mais c'est payant.»

À l'Office de tourisme, on confirme la manne de touristes sud-coréens l'an dernier, qui se poursuit encore: ils viennent toujours se faire photographier devant la fameuse porte, située près du Théâtre du Petit Champlain et d'autres prennent toujours la pose devant la boîte aux lettres en laiton du Château Frontenac, à la base d'une intrigue centrale de l'émission. Le Château offre d'ailleurs un forfait-séjour sur le thème de «Goblin».

Kathy Leclerc, déléguée commerciale de l'Office de tourisme, a dit avoir assisté la semaine dernière à une présentation de Destination Canada-Corée, où il a été dit que l'endroit numéro un où les Sud-Coréens souhaitent voyager: «C'est Québec».

La série a été télédiffusée pour la première fois de décembre 2016 à janvier 2017.