NOUVELLES
31/05/2018 19:09 EDT | Actualisé 31/05/2018 19:09 EDT

Les grands projets de transport en commun sont une priorité pour les Québécois

Pourtant, peu d'entre eux affirment actuellement utiliser le transport collectif.

The Canadian Press Images

La très grande majorité des Québécois voient les investissements dans de grands projets de transports en commun comme étant une priorité, et pourtant, peu d'entre eux affirment actuellement utiliser le transport collectif plutôt que leur voiture lorsqu'il est possible de le faire.

Cette dichotomie ressort d'une étude sur la mobilité durable tirée du Baromètre CIRANO 2018 (Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations), dont les résultats sont dévoilés jeudi soir.

L'étude révèle qu'un pourcentage élevé des Québécois, soit 83 pour cent, «aspirent à voir se développer de grands projets de transport en commun. Les gens de la grande région de Montréal sont plus enclins à encourager de tels projets (86 pour cent, contre 78 pour cent dans la région de Québec). Les moins de 35 ans sont aussi plus nombreux à les approuver que les plus de 75 ans (86 pour cent contre 64 pour cent).

Mais si les Québécois souhaitent voir les transports en commun se développer, ils semblent toujours hésitants à les utiliser eux-mêmes. Ainsi, seuls 29 pour cent des répondants ont dit utiliser les transports en commun plutôt que leur voiture lorsque c'est possible.

On note toutefois que près de la moitié des répondants opteraient davantage pour ce mode de déplacement si l'offre était mieux adaptée à leurs besoins.