NOUVELLES
28/05/2018 11:59 EDT | Actualisé 29/05/2018 13:26 EDT

La compétition provoque une baisse du prix des billets d'avion au Canada

Et cela, en dépit d'une hausse de prix des carburants.

Le Canada n'est pas reconnu pour le prix avantageux des billets d'avion. La baisse marquée du coût de ceux-ci dans plusieurs compagnies aériennes au pays en a donc surpris plusieurs.

D'après des statistiques recueillies par Kayak.com, qui compile des données provenant de centaines de sites de voyage, les prix des billets d'avion énoncés dans des publicités sont 7 pour cent plus bas que l'été dernier.

Dans certaines villes, les prix des billets d'avion ont chuté encore davantage. À Edmonton, ils ont diminué de 40 pour cent, pour atteindre une médiane de 485 $. À Winnipeg, on recense une baisse de 30 pour cent, ce qui représente également une médiane de 485 $.

Où le prix des billets d'avion a-t-il le plus chuté?

HuffPost Canada

La différence entre les prix des billets d'avion dans les publicités entre l'été 2017 et l'été 2018 d'après des données compilées par Kayak.com.
Graphique: HuffPost Canada

Le prix des billets d'avion au Canada a été généralement peu affecté par l'inflation, au fil des ans. D'après Statistique Canada, les prix au cours du troisième trimestre de 2017 (la période la plus récente pour laquelle des données sont disponibles) étaient de 0,1 pour cent plus élevés que l'année précédente, mais étaient tout de même plus bas qu'ils ne l'étaient deux ou trois années auparavant.

Une offre accrue du nombre de sièges chez les compagnies aériennes n'est pas étrangère à cet état des choses.

On peut constater une plus grande compétition au sein des transporteurs à faibles coûts et les compagnies aériennes ajoutent de plus en plus d'itinéraires, souligne le responsable du Canada chez Kayak.com, Steve Sintra.

De plus, les transporteurs canadiens d'envergure, comme Air Canada ou WestJet, ont récemment commencé à offrir des «tarifs économiques de base». Ceux-ci, bien que moins chers, imposent certaines restrictions.

L'arrivée de la compagnie britanno-colombienne Flair Airlines et le lancement éventuel du pendant à bas prix de WestJet, Swoop, changent la dynamique du marché. Flair et WestJet lutteraient pour avoir l'avantage sur les vols dans l'Ouest du Canada (où certaines des plus importantes baisses de prix de billets d'avion ont été enregistrées), tandis que l'offre du transporteur à faible coût d'Air Canada, Rouge, augmente progressivement.

Sintra note que les plus importantes baisses de prix ont eu lieu dans des aéroports «secondaires», qui ont connu plus d'activité dernièrement en raison de l'avènement des transporteurs à bas prix. Les recherches sur Kayak pour des vols à partir de ce genre d'aéroport, comme l'aéroport international d'Hamilton, près de Toronto, ont augmenté de dizaines de pour cent au cours de la dernière année.

«Les consommateurs sont en train de réaliser qu'il s'agit d'une opportunité pour épargner de l'argent», a déclaré Sintra au HuffPost Canada, au sujet de prendre l'avion à partir d'un aéroport «secondaire».

Tout cela se produit à un moment où les coûts énergétiques des compagnies aériennes sont en pleine ascension. D'après l'Association internationale du transport aérien, le prix des carburants pour les avions américains a augmenté de presque 53 pour cent au cours de la dernière année.

Cela pourrait inciter les compagnies aériennes à augmenter leurs tarifs. Dans les derniers mois, certains transporteurs américains, comme United Airlines et American Airlines, ont averti leurs passagers de s'attendre à une hausse de prix.

Sintra insiste cependant sur le fait que les coûts énergétiques ne représentent qu'un élément dans le calcul des tarifs des compagnies aériennes.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.