DIVERTISSEMENT
27/05/2018 15:46 EDT | Actualisé 27/05/2018 15:46 EDT

D'une histoire pour enfants à un jeu vidéo sur le point de conquérir la Chine

«Little Lords of Twilight», imaginé par un père de Québec et ses deux enfants, est sur le point d'attaquer le plus gros marché du monde.

Ce qui était une petite histoire de l'heure du coucher est maintenant pratiquement le projet d'une vie pour Frédéric Martin.

L'histoire est devenue un jeu vidéo pour mobile nommé Little Lords of Twilight lancé en 2016.

«Cet univers est né d'un conte pour enfants qu'on a créé lors du dodo avec mes enfants. Quand ils sont devenus adolescents, on a revisité l'univers pour l'actualiser et également pour qu'ils gardent l'intérêt dans ce qu'ils avaient créé. Mais on voulait aller plus loin. On se disait que ça pourrait être intéressant de créer un jeu vidéo avec cet univers-là parce qu'on trouvait qu'au fil des histoires, les personnages qu'on avait créés avaient développé quelque chose d'intéressant. On a ensuite fait participer le studio pour créer le visuel, les environnements, les personnages. C'est devenu un projet qui appartenait à un studio.- Frédéric Martin

L'an dernier, Little Lords of Twilight a permis au studio de Québec de mettre la main sur plusieurs prix d'excellence dans le domaine, ce qui a séduit le distributeur de jeux Seasun Games. «Ce qui est difficile aujourd'hui dans le monde du jeu vidéo, c'est d'avoir les budgets de promotion et de commercialisation d'un jeu comme ça. On était toujours à la recherche d'un partenaire qui pourrait nous aider à propulser le jeu. Seasun s'était montrée intéressée dès le début, mais elle voulait voir d'abord comment le jeu serait reçu par l'industrie. Ils ont vu les prix gagnés et les statistiques de rétention des joueurs, et c'est pour ça qu'elle a décidé d'embarquer avec nous dans l'aventure», raconte avec passion l'entrepreneur.

BKOM

Frédéric Martin voit maintenant sa petite histoire familiale sur le point de séduire le coeur des Chinois. D'ailleurs, ne cherchez pas Little Lords of Twilight dans votre app store pour le moment. Grâce à ce partenariat avec Seasun Games, BKOM a retiré le jeu pour pouvoir y apporter des améliorations. «Ce ne sont pas seulement des améliorations pour la rétention et la monétisation, on va également améliorer le design du jeu, on va ajouter du contenu. On aura beaucoup plus de profondeur dans la prochaine version du jeu», explique M. Martin.

Maintenant de jeunes adultes, les enfants de Frédéric Martin peuvent maintenant apprécier à quel point une simple histoire peut faire du chemin. «Mes enfants sont surpris de l'ampleur que ça peut prendre, surtout qu'eux ils ont procédé à la création, comme nommer les personnages. C'est assez spécial!», se réjouit fièrement le papa.

BKOM en pleine croissance

BKOM Studios

Le studio BKOM, fondé en 1996, vit une période charnière en ce moment. En plus des avancées concernant Little Lords of Twilight, la compagnie de Québec travaille sur différents projets multimédias avec des géants comme Disney et Hasbro. Frédéric Martin estime que son équipe passera de 85 personnes en ce moment à une centaine d'employés d'ici la fin de l'année.

En plus du bureau de Québec, BKOM a une adresse à Los Angeles, question de faire du développement des affaires. Est-ce possible que l'entreprise s'installe dans la métropole? «Pour l'instant, on voit notre croissance à Québec pour un bon bout de temps. On aime beaucoup la cohésion qu'il y a dans notre équipe actuellement. La dimension de l'équipe est à dimension humaine. Notre objectif n'est pas tant de doubler ou tripler la grosseur du studio que de conserver cette belle chimie», estime-t-il.

BKOM Studios