NOUVELLES
23/05/2018 18:23 EDT | Actualisé 23/05/2018 18:23 EDT

Ottawa bloque le rachat du Groupe Aecon par une société d'État chinoise

Le gouvernement a été soumis à de fortes pressions à travers le pays pour rejeter l'offre d'achat.

Bloomberg via Getty Images

Le gouvernement fédéral a bloqué la prise de contrôle du Groupe Aecon par une société d'État chinoise pour des raisons de sécurité nationale.

Un porte-parole du ministre du Développement économique Navdeep Bains a confirmé, mercredi, la décision du gouvernement d'empêcher CCCC International Holding d'acquérir l'entreprise de construction Aecon, une transaction estimée à 1,5 milliard $.

Le gouvernement Trudeau avait été averti par des experts de procéder prudemment en évaluant les offres d'investissement des entreprises d'État chinoises et d'être aussi transparent que possible dans son examen de la transaction proposée.

Le gouvernement a également été soumis à de fortes pressions à travers le pays pour rejeter l'offre d'achat.

En février, Ottawa avait annoncé un examen complet sous l'angle de la sécurité nationale de la prise de contrôle d'Aecon. À l'époque, le bureau du ministre Bains avait déclaré que, selon les conseils des agences de sécurité, le gouvernement croyait qu'il y avait "un risque de préjudice à la sécurité nationale".

Aecon participe depuis longtemps à des projets de construction et d'ingénierie au Canada, comme la tour CN, le SkyTrain de Vancouver, la Voie maritime du Saint-Laurent et le chantier naval de Halifax. L'entreprise fait aussi partie du consortium qui construit le Réseau express métropolitain dans la région de Montréal.