NOUVELLES
19/05/2018 12:12 EDT | Actualisé 19/05/2018 12:12 EDT

Les autorités en sécurité nautique appréhendent la légalisation du cannabis

La saison à peine entamée et déjà, le CCSN fait état de 10 accidents nautiques mortels au Québec.

Anna Spysz via Getty Images

Les autorités en sécurité nautique lancent comme à leur habitude la semaine de sensibilisation aux accidents sur l'eau, mais leur message comprend cette année une mise en garde supplémentaire avec la légalisation imminente du cannabis.

Le Conseil canadien de la sécurité nautique (CCSN) se dit préoccupé par l'effet de cette drogue sur les plaisanciers, alors que 40 pour cent des accidents mortels en bateau au pays sont déjà attribuables à l'alcool.

Le directeur du CCSN, Alain Roy, prône d'ailleurs la «tolérance zéro» sur toute embarcation, même si la loi permet un taux d'alcoolémie de jusqu'à 0,08.

Il expose que les effets intoxicants de l'alcool peuvent être triplés sur l'eau par des facteurs comme le soleil, le vent et le mouvement des vagues.

La saison à peine entamée et déjà, le CCSN fait état de 10 accidents nautiques mortels au Québec — contre un total de 31 décès l'an dernier.

«Là-dessus, c'est presque tout le temps des hommes, souvent qui connaissaient bien leur plan d'eau, beaucoup de pêcheurs, des gens qui sont habitués», indique M. Roy.

Le directeur du CCSN réitère donc l'importance du port du gilet de sauvetage, surtout à cette période de l'année où une chute dans l'eau froide expose les plaisanciers à l'hypothermie.

Dans huit cas sur dix, les Canadiens ayant perdu la vie sur l'eau ne portaient pas leur gilet de sauvetage, ajoute-t-il.