NOUVELLES
19/05/2018 11:05 EDT | Actualisé 19/05/2018 11:05 EDT

Le père de François Asselin, accusé d'un meurtre à Sherbrooke, est disparu

On craint qu'il ait lui-aussi été victime d'un meurtre.

Sûreté du Québec

Un homme de 67 ans de Trois-Rivières, le père de l'individu qui a été accusé du meurtre de son collègue de travail jeudi à Sherbrooke, est porté disparu.

La disparition de Gilles Giasson de son domicile de la rue Sainte-Cécile a été signalée vendredi soir à la Sûreté du Québec par des proches, inquiets de ne pas avoir eu de ses nouvelles.

On craint qu'il ait lui-aussi été victime d'un meurtre, des éléments suspects ayant été trouvés dans l'appartement qu'il partageait avec son fils, François Asselin, 35 ans.

Ce dernier a été accusé vendredi à Sherbrooke du meurtre au second degré de François Lefebvre et d'outrage à son cadavre. Asselin, qui a des antécédents judiciaires, a plaidé non coupable.

Le corps de François Lefebvre, 59 ans, a été découvert jeudi matin dans un camion d'une entreprise de livraison de Trois-Rivières, pour laquelle les deux hommes travaillaient. L'homicide pourrait avoir été commis dans un hôtel de Sherbrooke.