NOUVELLES
19/05/2018 18:49 EDT | Actualisé 19/05/2018 18:49 EDT

Ontario: pas de bière et de vin dans les dépanneurs, dit la chef du NPD

La leader néo-démocratique a dit croire que les Ontariens n'avaient pas besoin d'avoir de la bière et du vin dans leurs dépanneurs, ajoutant que le système de la province n'était pas défaillant.

Bernard Weil via Getty Images
Andrea Horwath

L'actuel système régissant la vente de bière et de vin en Ontario fonctionne bien et est socialement responsable, a déclaré la chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de la province, Andrea Horwath, samedi.

Faisant campagne à Thunder Bay, Mme Horwath a affirmé qu'il n'était pas nécessaire de permettre aux dépanneurs ontariens d'offrir ces produits, une idée souvent proposée et jamais implantée qui a déjà aidé les libéraux de l'Ontario à accéder au pouvoir dans les années 1980.

La leader néo-démocratique a dit croire que les Ontariens n'avaient pas besoin d'avoir de la bière et du vin dans leurs dépanneurs, ajoutant que le système de la province n'était pas défaillant et qu'il n'y avait donc aucune raison de le changer.

Cette question a d'abord été soulevée par le chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, Doug Ford, qui a annoncé son intention d'autoriser la vente de bière et de vin dans les dépanneurs s'il était élu premier ministre le 7 juin.

M. Ford a fait cette promesse vendredi et l'a réitérée samedi alors qu'il se trouvait dans une brasserie à Baysville.

Il a expliqué que cela serait plus commode pour les Ontariens et leur faciliterait la vie, reprochant aux libéraux et aux néo-démocrates de ne pas vouloir offrir plus de choix à leurs concitoyens dans ce domaine.

Andrea Horwath a toutefois réfuté cet argument, soutenant que les gens savaient déjà où acheter de l'alcool et que cet enjeu allait bien au-delà de la simple commodité.

«C'est plus qu'une question d'accessibilité, c'est une question de responsabilité sociale, a-t-elle martelé. Cet aspect de responsabilité sociale est important.»

Au cours des dernières années, le gouvernement libéral de l'Ontario a élargi la vente d'alcool, qui était auparavant réservée à la société d'État LCBO (Régie des alcools de l'Ontario) et à la chaîne privée Beer Store. Plus de 350 épiceries ont depuis reçu la permission de vendre de la bière et du cidre alors que 70 autres ont obtenu l'autorisation de vendre du vin.

Selon le plan des libéraux, jusqu'à 450 épiceries de la province pourront éventuellement vendre de la bière et du cidre, incluant 300 qui auront aussi le droit de vendre du vin. Le gouvernement n'a toutefois pas l'intention de permettre à d'autres types de magasins au détail de vendre de l'alcool.