NOUVELLES
18/05/2018 16:16 EDT | Actualisé 18/05/2018 16:16 EDT

Le président de l'AMA veut que Montréal devienne un pôle de recherche antidopage

L'AMA a annoncé l'automne dernier qu'elle garderait ses locaux à Montréal au moins jusqu'en 2031.

THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz

Le président de l'Agence mondiale antidopage (AMA) veut que Montréal devienne un pôle de recherche mondial dans la lutte au dopage.

Craig Reedie a déclaré vendredi qu'il appuierait la création d'une chaire de recherche antidopage dans l'une des quatre universités montréalaises, ainsi que la naissance d'un groupe de réflexion spécialisé quelque part en ville.

Il a déclaré devant le Conseil des relations internationales de Montréal qu'il aimerait une diversification des études portant sur différentes drogues de performance, ainsi que sur la manière dont l'intelligence artificielle pourrait faciliter les recherches antidopage.

L'AMA a annoncé l'automne dernier qu'elle garderait ses locaux à Montréal au moins jusqu'en 2031, après avoir brièvement envisagé de déménager de la métropole.

Mais six mois après l'annonce de novembre, Reedie a souligné qu'une entente finale n'était toujours pas conclue.

Il a précisé que les dirigeants mettaient à touche finale aux détails de l'entente, et que celle-ci devrait être conclue d'ici quelques semaines.