BIEN-ÊTRE
18/05/2018 16:07 EDT | Actualisé 19/05/2018 09:06 EDT

Des Canadiens matinaux visionnent le mariage royal en direct

Des cathédrales, des librairies, des hôtels et des salles de banquet ont été réservés pour des festivités plutôt matinales.

AP Photo/Emilio Morenatti

Alors que la chapelle du château de Windsor a fait entendre ses volées de cloches, samedi midi, de ce côté-ci de l'Atlantique, cinq heures plus tôt, d'irréductibles Canadiens ont regardé, émus, le mariage entre l'actrice Meghan Markle et le prince Harry.

Après des mois de ferveur princière, certains Canadiens voulaient voir, en temps réel, Meghan Markle marcher jusqu'à l'autel, suivie de ses demoiselles et garçons d'honneur _ dont certains sont même Canadiens: les trois enfants de Ben et de Jessica Mulroney _, en sirotant peut-être une tasse de thé, mais en pyjama devant la télé.

D'autres, par contre, auront poussé la ferveur jusqu'à s'habiller chic et à assister à l'une des activités publiques organisées aux aurores samedi matin.

À Montréal, le "Pub Burgundy Lion", dans le quartier de la Petite-Bourgogne, offrait un choix de petits déjeuners, mais aussi son traditionnel service de thé _ mais dès 6 h du matin, pour l'occasion.

Élise Saint-Jacques, une jeune femme, a participé à l'événement avec sa mère, étant de grandes admiratrices de la famille royale.

Mme Saint-Jacques était présente au même endroit il y a sept ans lorsque le prince William s'était marié à Kate Middleton.

"J'aime les traditions, je trouve ça beau. J'imagine qu'on est heureux d'avoir des symboles comme ça qui sont positifs, qui ont un impact positif sur le monde", a-t-elle témoigné en entrevue.

À Toronto, où Meghan Markle a habité pendant le tournage de la télésérie "Suits" ("Les deux font la paire"), l'impresario David Mirvish a organisé une séance publique gratuite au théâtre "Princess of Wales", ainsi nommé en l'honneur de la mère du prince Harry, Lady Diana.

Un porte-parole a indiqué que les 2000 billets s'étaient envolés en cinq minutes, cette semaine. Les organisateurs promettaient des jeux-questionnaires, des célébrités et un "bal costumé royal".

Samedi matin, plusieurs personnes s'étaient mises en file pour entrer au théâtre.

Purnima Kabir, âgée de 30 ans, raconte ne pas avoir dormi parce qu'elle était trop excitée de vivre cette journée. Vêtue d'un sari bleu royal, Mme Kabir dit suivre la famille royale depuis l'époque de la princesse Diana. Mais elle s'est sentie particulièrement interpellée par cet événement en raison des liens entre le couple et la Ville de Toronto.

"J'espère qu'ils iront vraiment loin, parce qu'ils travaillent vraiment bien ensemble", a-t-elle déclaré.

Son frère, Andaleebe Kabir, était plus intéressé de voir la reine Elisabeth qui assiste au mariage de son petit-fils.

"Nous ne pouvions résister à cet (événement). C'est le théâtre nommé pour la princesse Diana, et de faire cela pour cette journée, c'est un magnifique hommage", a-t-il soutenu.

Au resto-pub "Duke of Cornwall", dans le centre-ville de Toronto, les clients étaient invités à revêtir leurs plus beaux atours pour assister en direct à la retransmission télévisée du mariage princier, autour d'un petit déjeuner anglais. L'hôtel "Windsor Arms" proposait lui aussi la télédiffusion de la cérémonie dans son élégante salle de bal.

À Halifax, un hôtel offrait aussi un menu spécial, et les invités pourront porter un toast aux nouveaux mariés avec un verre de mimosa.

À l'autre bout du pays _ le mariage princier aura lieu au milieu de la nuit en Colombie-Britannique _, l'"Union Club" de Victoria soulignait aussi l'événement... pour les couche-tard.