POLITIQUE
16/05/2018 12:41 EDT | Actualisé 16/05/2018 15:22 EDT

Les kiosques du lac aux Castors remis en chantier après seulement deux ans

L'administration Plante veut créer un «jardin de pluie» pour régler les problèmes d'accumulation d'eau.

Olivier Robichaud

Les nouveaux kiosques du lac aux Castors, inaugurés il y a moins de deux ans et louangés pour leurs qualités architecturales, seront de nouveau inaccessibles aux usagers du mont Royal. Des problèmes de drainage de l'eau forcent l'administration Plante à revoir l'aménagement extérieur pour créer un «jardin de pluie».

Selon les documents soumis aux comité exécutif mercredi, le sol de ce secteur près du lac contient une «nappe d'eau perchée sur le roc de la montagne». Avant l'ajout des kiosques permanents, l'endroit était principalement utilisé en hiver pour entreposer des équipements comme des tubes et des raquettes. La question de l'eau ne se posait donc pas.

«Depuis, le regroupement des activités estivales de navigation dans le secteur du lac aux Castors implique une programmation plus variée, en toute saison, et justifie des infrastructures d'aménagements adaptées et plus performantes», lit-on.

La Ville a décidé de laisser l'eau s'accumuler pour créer un «jardin de pluie». Des passerelles en bois seront construites et l'endroit sera revégétalisé avec des plantes indigènes. Le contrat accordé à la firme Arthier prévoit aussi la construction d'un quai sur le lac aux Castors.

Facture totale: un million de dollars.

Le maire du Plateau et responsable des Grands Parcs, Luc Ferrandez, admet qu'il s'agit d'une dépense importante pour des équipements inaugurés en 2016. Il estime toutefois que la mise en valeur du mont Royal l'exige.

«Ce n'est pas une dépense qu'on ferait pour n'importe quel parc. C'est pour le mont Royal. Ça s'inscrit dans notre volonté de faire du mont Royal un joyau pour les Montréalais», affirme-t-il.

Les travaux forceront la fermeture des kiosques cet été. Les activités nautiques seront envoyées au pavillon du lac aux Castors. Les «classes vertes» seront déplacées à la Maison Smith.

La Ville espère terminer les travaux à temps pour la saison hivernale, «grande période de pointe des activités de la clairière».