POLITIQUE
14/05/2018 12:47 EDT | Actualisé 14/05/2018 14:42 EDT

Raif Badawi, citoyen d'honneur de Montréal?

Les chefs des deux partis d'opposition veulent relancer le mouvement de solidarité envers le blogueur saoudien.

Getty Images
Manifestation pour Raif Badawi, Berlin, juin 2015.

L'opposition à l'hôtel de ville souhaite accorder la citoyenneté d'honneur au blogueur saoudien Raif Badawi, emprisonné depuis plus de cinq ans pour avoir exprimé ses opinions politiques. Les partis souhaitent que la mesure soit répétée par d'autres villes du Canada et du monde afin de mettre plus de pression sur le nouveau prince saoudien... et sur le gouvernement fédéral.

M. Badawi est emprisonné depuis juin 2012 pour exprimer son désir de libéraliser l'Arabie saoudite. En 2015, il est devenu citoyen d'honneur de la ville de Sherbrooke, où sa femme Ensaf Haidar et ses enfants se sont réfugiés en 2011.

Marvin Rotrand, chef de Coalition Montréal et doyen du conseil municipal, souhaite profiter de l'arrivée au pouvoir du prince Mohammed ben Salmane. Celui-ci a déjà entamé une série de réformes en Arabie saoudite, dont plusieurs étaient réclamées par M. Badawi.

«Nous souhaitons contribuer à influencer le prince héritier, qui a institué un vent de réformes, de lui accorder une amnistie», affirme M. Rotrand, avec l'appui du chef d'Ensemble Montréal, Lionel Perez.

En décembre 2017, Mme Haidar a confirmé que son mari se trouve sur une liste de pardon du roi. Elle a demandé au gouvernement de Justin Trudeau d'accorder une citoyenneté d'honneur à M. Badawi et d'accélérer sa propre demande de citoyenneté, mais elle a essuyé un refus.

MM. Rotrand et Perez souhaitent que d'autres villes copient l'initiative de Sherbrooke et de Montréal. M. Rotrand dit en discuter avec ses connaissances à l'Union des municipalités du Québec et avec des élus de villes comme Toronto.

En 2015, le conseil municipal de Montréal a adopté une motion demandant que le gouvernement augmente la pression sur l'Arabie saoudite pour faire libérer M. Badawi. Cette demande sera répétée avec la nouvelle motion, en plus de lui accorder la citoyenneté d'honneur.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, s'est dite ouverte à la proposition de MM. Rotrand et Perez.

«Nous sommes ouverts à l'idée de nommer M. Badawi citoyen d'honneur de la ville de Montréal, mais nous devons tout d'abord parler à la famille et voir comment cela peut contribuer à l'objectif de permettre à M. Badawi d'être enfin réuni avec sa famille», affirme son attachée de presse.

Déjà publié: