NOUVELLES
14/05/2018 11:25 EDT | Actualisé 14/05/2018 11:25 EDT

Le copilote d'un avion se retrouve à moitié aspiré à l'extérieur par la vitre éclatée du cockpit

L'appareil volait à une vitesse d'environ 800 à 900 km/h.

Yuri Smityuk via Getty Images

Un Airbus A319 avec 128 personnes à bord a dû faire un atterrissage d'urgence lundi en Chine après l'éclatement d'une vitre du cockpit qui a blessé le copilote, a annoncé l'Administration de l'aviation civile chinoise (CAAC).

La gravité des blessures du copilote, qui a été à moitié aspiré à l'extérieur de l'appareil par la dépressurisation, n'était pas connue.

L'appareil de la compagnie Sichuan Airlines, qui reliait la métropole de Chongqing à Lhassa (Tibet) tôt lundi matin, est parvenu à atterrir d'urgence à Chengdu malgré l'éclatement de la vitre droite du cockpit, selon un communiqué de la CAAC.

Le copilote a été blessé, au visage et à la taille, et une hôtesse a été légèrement blessée pendant l'atterrissage, selon le communiqué.

La cause de l'incident n'a pas été précisée, la CAAC ajoutant simplement qu'une enquête était en cours.

Dans une interview au quotidien Chengdu Business Daily, le pilote de l'appareil, Liu Chuanjian, a expliqué que l'avion se trouvait environ à 32 000 pieds (9 700 mètres) quand l'incident s'est produit.

"Le pare-brise a éclaté soudainement et un bruit fort a retenti. Quand j'ai regardé de côté, j'ai vu que le copilote se trouvait déjà à moitié à l'extérieur de l'appareil à travers la fenêtre. Heureusement, sa ceinture était attachée", a-t-il raconté.

"Tout volait dans la cabine de pilotage. Beaucoup d'équipements fonctionnaient mal et le bruit était si fort qu'on n'entendait plus la radio. L'avion vibrait fortement et il était impossible de lire les instruments et d'agir", a poursuivi le capitaine Liu.

Malgré ces difficultés et un froid intense, le pilote est parvenu à ralentir promptement l'appareil, qui volait à une vitesse d'environ 800 à 900 km/h, et à regagner le sol en une vingtaine de minutes.

Des images prises par des passagers et diffusées sur le site du Quotidien du peuple, le journal officiel du Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir, montrent que les masques à oxygène ont été libérés.

Le pilote a été salué comme un héros sur les réseaux sociaux chinois.

Il s'agit du deuxième atterrissage d'urgence d'un avion en Chine en moins d'un mois: le 15 avril, un vol d'Air China a été dérouté après qu'un homme eut brièvement pris en otage un membre d'équipage qu'il menaçait avec un stylo-plume.