Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une jeune élève vole la vedette à la ministre de l’Environnement

Elle voulait vraiment passer à la télé.

QUÉBEC – Maélie, une élève de 6 année à l'école Ste-Louise-de-Marillac à Montréal, voulait vraiment passer à la télévision. C'est maintenant chose faite.

La ministre de l'Environnement, Isabelle Melançon, l'a invitée à partager la scène lors de l'annonce d'une aide financière de 450 000$ offerte à Vélo Québec pour son programme Cycliste averti – qui apprend aux élèves de 5 et 6 année à se déplacer de façon sécuritaire en vélo.

Maélie, qui participe au programme, avait confié à Mme Melançon avant l'annonce qu'elle rêvait de partager le lutrin avec elle et de voir son visage sur le petit écran. La ministre a accepté sans hésiter et lui a même demandé de lire un extrait de son annonce.

«Tout ça?» s'est interrogée Maélie avant de s'exécuter à lire une phrase – remplie de mots laborieux – qui explique en quoi consiste Cycliste averti.

Décidément, la jeune élève n'a pas froid aux yeux! On lui prédit un brillant avenir en politique – peut-être même comme ministre de l'Environnement dans quelques décennies?

Cycliste averti a pour objectif d'inciter les jeunes à adopter le vélo comme mode de transport et ainsi à réduire les émissions de gaz à effet de serre, tout en améliorant leur condition physique.

«Les jeunes, souvent, vous faites bouger beaucoup vos pouces, a mimé la ministre Melançon, en faisant référence aux jeux vidéo. Mais un peu moins vos jambes... et le reste du corps!»

Celle qui se décrit comme une «maman poule» se dit également interpellée par le volet sécurité du programme, puisque les jeunes se souviendront de ces notions de base toute leur vie.

Pour l'instant, l'initiative est offerte à Montréal, en Mauricie, en Montérégie, à Lanaudière et dans la Capitale-Nationale. La formation débutera au Bas-Saint-Laurent et au Saguenay-Lac-Saint-Jean au courant de la prochaine année.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.