DIVERTISSEMENT
12/05/2018 09:33 EDT | Actualisé 12/05/2018 09:33 EDT

33e Gala Artis : nos choix et prédictions

Assistera-t-on à un triomphe de «Fugueuse» et de «District 31»?

Facebook/Maripier Morin / Facebook/Jean-Philippe Dion

À 24 heures du 33e Gala Artis, les pronostics sont lancés. Assistera-t-on à un triomphe de Fugueuse et de District 31? Magalie Lépine-Blondeau l'emportera-t-elle contre Guylaine Tremblay? Maripier Morin devra-t-elle délaisser momentanément son rôle de co-animatrice de la soirée, auprès de Jean-Philippe Dion, pour essuyer une larme de gagnante? Nommé trois fois, Gildor Roy enlèvera-t-il une, deux ou trois récompenses... ou mordra-t-il la poussière?

La célébration de TVA consacrera sûrement à nouveau, comme le veut la tradition, des artistes abonnés à ses statuettes, mais pourrait aussi donner lieu à quelques surprises et à la victoire de nouveaux venus (vous avez dit Ludivine Reding?). Si les années se sont longtemps suivies et ressemblées au Gala Artis, le vent de renouveau et de fraîcheur qui souffle présentement sur le petit écran québécois, avec des productions impressionnantes en vedette à tous les réseaux, pourrait changer la donne... Ou pas.

Ce Gala Artis sera placé sous le signe de l'équité et de l'évolution dans les rapports hommes-femmes, un thème que Maripier Morin et Jean-Philippe Dion aborderont dans leurs interventions.

À la portion variétés, la lauréate de La voix, Yama Laurent, Marie-Ève Janvier, Patrice Michaud et Alex Nevsky participeront tous au numéro d'ouverture, tandis qu'Ariane Moffatt chantera les louanges des finalistes aspirantes au titre de Personnalité féminine de l'année, sur une pièce de P!nk. Charlotte Cardin se commettra en duo avec le rappeur Loud.

Puis, jolie trouvaille : tous les vainqueurs de la soirée se rendront au micro au son de leur chanson préférée. Parmi les musiciens et chanteurs prendront place deux des choristes de Céline Dion, Dawn Cumberbatch et Barnev Valsaint.

Rappelons qu'on apprendra en cours de gala l'identité des jubilaires dans les catégories des personnalités féminine et masculine de l'année.

Le 33e Gala Artis sera présenté à TVA, ce dimanche, 13 mai, à compter de 19h. Il débutera avec un tapis rouge, où Anouk Meunier et Patrice Bélanger mèneront les entrevues, puis la cérémonie, animée par Maripier Morin et Jean-Philippe Dion, s'ouvrira à 20h.

Le lendemain, lundi 14 mai, TVA proposera à 19h une incursion en arrière-scène de cette fête aux multiples préparatifs, de l'arrivée des finalistes au Théâtre Denise-Pelletier avant le spectacle, jusqu'au cocktail VIP d'après-gala.

Pour en savoir plus sur le 33e Gala Artis, sur sa préparation et sur le mode de scrutin, lisez nos dossiers sur l'événement ici.

Vous pouvez également comparer vos choix et vos prédictions de gagnants aux nôtres, que voici. Ne manquez pas, par ailleurs, notre couverture en direct du 33e Gala Artis, dimanche.

Animateur/Animatrice de bulletins de nouvelles

Pierre Bruneau (TVA Nouvelles)

Céline Galipeau (Le Téléjournal)

Pascale Nadeau (Le Téléjournal)

Patrice Roy (En direct avec Patrice Roy, Le Téléjournal)

Sophie Thibault (TVA Nouvelles)

Notre choix : Dans la foulée du mouvement #MoiAussi, de la recrudescence du débat sur le féminisme, de toutes les questions liées à la parité masculine-féminine, la saison 2017-2018, à la télévision comme ailleurs, a été celle des femmes, nul doute à cet égard. Voilà pourquoi notre choix se porte sans hésitation sur les toujours dignes et élégantes Céline Galipeau, Pascale Nadeau ou Sophie Thibault, qui mériteraient toutes cette fleur, et qui pourront aller la chercher la tête haute. On les aime toutes trois, et le succès de l'une d'elles rejaillirait inévitablement sur ses consoeurs.

Notre prédiction : Gagnant dans cette catégorie depuis plus de cinq ans, et déjà récipiendaire de 19 trophées MétroStars/Artis, Pierre Bruneau part avec une nette longueur d'avance. À moins que le Québec se serre les coudes pour le triomphe des femmes?

Animateur/Animatrice d'émissions d'affaires publiques

Mario Dumont (Mario Dumont)

Anne-Marie Dussault (24/60)

Paul Larocque (J.E, La joute)

Denis Lévesque (Denis Lévesque, Le Québec parle)

Charles Tisseyre (Découverte)

Notre choix : Non seulement parce qu'elle est la seule reine parmi les rois à être nommée dans son créneau, mais aussi parce qu'on voudrait bien voir sa carrière de plus de 30 ans être saluée par une récompense du public, notre vote va à Anne-Marie Dussault, par ailleurs toujours inébranlable à la barre de 24/60, à RDI.

Notre prédiction : Ici vainqueur dans les quatre dernières années, Denis Lévesque montera probablement à nouveau sur le podium en 2018, lui qui fait toujours la pluie et le beau temps à LCN et TVA avec son style bien à lui.

Animateur/Animatrice d'émissions de services

Gino Chouinard (Salut, Bonjour!)

Denis Gagné (L'épicerie)

Marina Orsini (Marina Orsini, Deuxième chance)

André Robitaille (Entrée principale)

Pierre-Yves McSween (Indice McSween)

Notre choix : À la barre de l'émission matinale quotidienne qui porte son nom à Radio-Canada, Marina Orsini est pétillante. La dame a su réinventer et mettre à sa main la formule déjà cent fois éprouvée des magazines de services, tout simplement en étant elle-même. Marina mène toutes ses entrevues, peu importe le sujet, avec un enthousiasme et une curiosité sincères et jamais feintes. Qu'on bricole, qu'on cuisine, qu'on jase sexualité ou éducation, Marina s'intéresse, nous intéresse et met ses collaborateurs en valeur. Son boulot d'accompagnatrice à Deuxième chance, lui aussi teinté d'écoute véritable et d'empathie, est également irréprochable.

Notre prédiction : Depuis 2008, Gino Chouinard rafle les lauriers aux Artis au chapitre des émissions de services, et Bernard Derome serait probablement d'avis que la tendance se maintiendra cette année. Voilà qui vaudrait bien un cornet de crème glacée chez Chocolats Favoris!

Animateur/Animatrice d'émissions de variétés ou de divertissement

France Beaudoin (En direct de l'univers, Un homme à la mer)

Guy Jodoin (La magie des stars)

Charles Lafortune (La voix, La voix junior, Lâchés lousses)

Patrice L'écuyer (Prière de ne pas envoyer de fleurs)

Marc Labrèche (Info, Sexe et mensonges)

Notre choix : France Beaudoin a remporté quelques Gémeaux pour ses différents projets, mais jamais de statuette Artis, malgré une dizaine de nominations au fil des ans. On s'en attriste vivement. Véritable bulle de bonheur, En direct de l'univers amorcera à l'automne sa dixième saison à Radio-Canada et demeure l'un des plus étincelants joyaux de la chaîne publique. France Beaudoin et son équipe repoussent constamment les limites de la créativité pour surprendre leurs invités, et la capitaine de ce grand bateau n'est jamais chiche de sa chaleur, de son grand talent d'intervieweuse et de son leadership bienveillant.

Notre prédiction : Difficile de trancher. Guy Jodoin et Patrice L'Écuyer sont respectivement cités pour La magie des stars et Prière de ne pas envoyer de fleurs, mais tous deux jouissent d'une visibilité accrue par le biais de leur jeu quotidien respectif, Le tricheur et Silence on joue. Ceci dit, difficile d'égaler le rayonnement d'un canon comme La voix, qui apporte un surplus de notoriété à son animateur, Charles Lafortune, même si on sent que le rendez-vous tend peu à peu à s'essouffler. Quant à Marc Labrèche, ses parodies d'Info, sexe et mensonges deviennent virales en moins de temps qu'il n'en faut pour crier «vino», et il est chaque fois irrésistible. À qui notre mise, alors? Parions notre 2$ sur Charles Lafortune, mais avec grande prudence.

Animateur/Animatrice de magazines culturels et talk-shows

Guy A.Lepage (Tout le monde en parle)

Julie Bélanger (Ça finit bien la semaine)

André Robitaille (Les enfants de la télé)

Maripier Morin (Maripier!)

Véronique Cloutier (Rétroviseur, 1res fois)

Notre choix : Après un retour laborieux à la télévision avec Votre beau programme, en 2017, Véronique Cloutier a trouvé le concept qui lui sied comme un gant avec 1res fois. L'émission n'est pas parfaite, elle est parfois répétitive, mais Véro y est à l'aise comme un poisson dans l'eau, et 1res fois nous a offert de fort jolis moments, cet hiver. Ne dédaignons pas non plus les captivants entretiens de Rétroviseur, diffusés à ARTV, puis à Radio-Canada, où Véronique Cloutier conduit ses tête-à-tête avec l'aplomb qu'on lui connait.

Notre prédiction : Bien que retenue ici pour Maripier!, son talk-show sur Z, qui est populaire, mais qui trouve écho à hauteur de chaîne spécialisée, Maripier Morin pourrait néanmoins repartir avec le prix, simplement parce qu'elle brille partout où elle passe. Authentique symbole sur les réseaux sociaux, elle est présentement l'égérie dont rêvent toutes les marques, elle laissera bientôt sa trace au cinéma dans le nouveau film de Denys Arcand (rien de moins), La chute de l'empire américain, et co-anime même le Gala Artis avec Jean-Philippe Dion. Maripier est partout, et les Artis 2018 seront peut-être les siens. Il est loin derrière, le temps d'Occupation double!

Rôle masculin/Comédies

Adib Alkhalidey (Like-Moi)

Antoine Bertrand (Boomerang)

Martin Petit (Les pêcheurs)

Gildor Roy (Lâcher prise)

Marc Messier (Boomerang)

Notre choix : Non seulement 2017-2018 a été l'année de Gildor Roy, qui est d'ailleurs finaliste au Gala Artis à trois reprises dimanche, mais ce dernier est de surcroît excellent dans Lâcher prise, où il donne la réplique à une truculente Sylvie Léonard et une non moins amusante Suzanne Champagne. Entre son ex, la «furie», et sa fille (Sophie Cadieux) en burn-out, son Gilles paraît toujours un peu dépassé, mais plein de bonne volonté. Sans compter que l'effet District 31, où il est aussi parfait, pourrait grandement jouer en faveur de Gildor.

Notre prédiction : Si les téléspectateurs y vont d'un choix conservateur, Antoine Bertrand devrait encore nous faire rigoler avec un discours de remerciements dont lui seul a le secret, même si Boomerang n'a pas offert sa meilleure performance à l'automne. Après tout, sa douce, Catherine-Anne Toupin, et lui ont gagné en duo dans les mêmes catégories, l'an dernier. Ils pourraient très bien revivre le même bonheur cette année.

Rôle féminin/Comédies

Sophie Cadieux (Lâcher prise)

Katherine Levac (Like-moi)

Catherine-Anne Toupin (Boomerang)

Guylaine Tremblay (En tout cas)

Magalie Lépine-Blondeau (Boomerang)

Notre choix : Sophie Cadieux insuffle une âme toute particulière, aussi réaliste que comique, à sa Valérie de Lâcher prise, une comédie par ailleurs tendre et désopilante, dont les demi-heures filent à vitesse grand V. Ne serait-ce que pour souligner la qualité de la production, on dédierait l'éloge à Sophie Cadieux, mais Katherine Levac est également un coup de cœur dans Like-Moi.

Notre prédiction : Catherine-Anne Toupin ou Guylaine Tremblay. On invoquera pour la première les mêmes raisons que pour son amoureux, Antoine Bertrand, avec qui elle forme un tandem adorable dans Boomerang. Mais on connaît l'ampleur de la «dynastie Guylaine Tremblay» au Gala Artis, et les adeptes de En tout cas pourraient vouloir saluer sa prestation, par ailleurs très bonne, dans la peau de son attachante (et parfois énervante, avouons-le) Danielle. Et l'affection que le public voue à Unité 9 pourrait encore se répercuter ici.

Animateur/Animatrice d'émissions de jeux

Alexandre Barrette (Taxi payant)

Stéphane Bellavance (Génial!, Au suivant)

Guy Jodoin (Le tricheur)

Patrice L'Écuyer (Des squelettes dans le placard, Silence on joue)

Maripier Morin (Face au mur)

Notre choix : Alexandre Barrette a été très chic et positif quand V a décidé de retirer Taxi payant de sa grille, à l'automne 2017, au profit d'Occupation double, et c'est avec joie qu'il a repris le volant en janvier. À n'en pas douter, il a conservé sa place dans le cœur du public, puisqu'il est une fois de plus nommé au Gala Artis. Menant son petit bonhomme de chemin avec les passagers de son taxi avec candeur, charisme et légèreté, sans se prendre la tête, l'humoriste a notre assentiment.

Notre prédiction : Guy Jodoin est lauréat sous cette bannière depuis 2013, et on suppose qu'il ajoutera une sixième distinction à sa collection du Tricheur demain soir. L'engouement autour de Maripier Morin est-il assez puissant pour l'évincer? Il faudra voir, mais Face au mur a perdu des plumes au fil des semaines en termes de cotes d'écoute. Voilà qui rend incertaine la marche de Maripier vers la victoire.

Animateur/Animatrice d'émissions de sport

Dany Dubé (#LavoieDubé)

Pierre Houde (Le Grand Prix de Formule 1, Le hockey des Canadiens, etc)

Chantal Machabée (Hockey 360, L'Antichambre, Le 5 à 7, Sports 30)

Michel Bergeron (Dave Morissette en direct, La super soirée Coca Cola, La super soirée LNH)

Dave Morissette (Dave Morissette en direct, Destination Coupe Stanley)

Notre choix : On rêve de voir Chantal Machabée aller chercher ce trophée! Un peu plus présente récemment dans les médias à la suite du lancement de sa biographie, Désavantage numérique, la grande dame de RDS aura peut-être attiré davantage l'attention, et les regards se transformeront peut-être en votes à son égard. Chantal Machabée ne l'aurait assurément pas volé.

Notre prédiction : L'insigne des Animateurs/Animatrices d'émissions de sport appartient à Dave Morissette depuis 2012. On ne s'étonnerait pas que le sympathique bougre entende une fois de plus son nom résonner au Théâtre Denise-Pelletier pendant la soirée.

Rôle masculin/Séries dramatiques saisonnières

Claude Legault (Fugueuse)

Gildor Roy (Marche à l'ombre)

Fabien Cloutier (Les pays d'en haut, Faits divers)

Marc André Grondin (L'imposteur)

Vincent Leclerc (Les pays d'en haut)

Notre choix : Tous les acteurs ici répertoriés mériteraient l'approbation, mais on accorde notre préférence à un Claude Legault qui a été extraordinaire en papa de la jeune Fanny (Ludivine Reding) dans Fugueuse. Legault a incarné avec sensibilité, dans la série de Michelle Allen, toute la détresse d'un père désemparé devant le dangereux tourbillon de la prostitution, qui a aspiré sa fille adolescente. De toute façon, Claude Legault est toujours une valeur sûre dans les célébrations où le grand public décide de l'issue, mais l'incroyable tourbillon positif causé par Fugueuse ajoute encore plus de poids aux arguments.

Notre prédiction : Voir notre choix.

Rôle féminin/Séries dramatiques saisonnières

France Castel (Olivier)

Sarah-Jeanne Labrosse (Les pays d'en haut)

Karine Vanasse (Blue Moon)

Ludivine Reding (Fugueuse)

Sophie Desmarais (L'Imposteur)

Notre choix : Voir notre prédiction.

Notre prédiction : Voyez-vous le nom de Ludivine Reding scintiller aux néons? Révélation absolue de l'hiver télévisuel, la comédienne a ébloui dans le rôle-titre de Fugueuse, qui l'a portée au rang de star. Bien qu'elle se mesure à des actrices accomplies, son nom a tellement été sur toutes les lèvres que son couronnement va presque de soi. Une simple photo de Ludivine sur Instagram, et c'est la commotion; facile, donc, de prédire que la blonde jeune femme sera plébiscitée. Et avec raison, car elle a accompli un boulot remarquable.

Rôle masculin/Séries dramatiques annuelles

Mathieu Baron (Unité 9)

Luc Picard (District 31)

Guy Nadon (O')

Vincent-Guillaume Otis (District 31)

Gildor Roy (District 31)

Notre choix : On aime profondément tous les personnages de District 31 et leurs interprètes. Le Québec en entier aussi. On devrait le constater au Gala Artis. Ardu de sélectionner un seul visage entre Luc Picard, Vincent-Guillaume Otis et Gildor Roy. La prestance du commandant Chiasson, le mystère de Jeff Morin ou l'émotive intelligence de Patrick Bissonnette? Il y a de ces décisions qu'on a trop de mal à trancher...

Notre prédiction : Abonné à cet hommage depuis trois ans, qu'il avait aussi arraché en 2013, Guy Nadon pourrait devoir céder son trône à l'un des policiers de District 31, mais pourrait également se faufiler quelque part entre les trois. Bien malin celui qui pourrait prophétiser le résultat.

Rôle féminin/Séries dramatiques annuelles

Hélène Bourgeois-Leclerc (District 31)

Ève Landry (Unité 9)

Magalie Lépine-Blondeau (District 31)

Sophie Lorain (Au secours de Béatrice)

Guylaine Tremblay (Unité 9)

Notre choix : En 1998, Sophie Lorain, surfant alors sur la vague Omertà, allait chercher deux statuettes au Gala MétroStar pour son bouleversant rendement dans la fiction policière de Luc Dionne, bien avant l'avènement de District 31. 20 ans plus tard, la même Sophie Lorain est toujours aussi touchante, cette fois dans Au secours de Béatrice, qui a définitivement tiré sa révérence en mars. Aux côtés de marques tonitruantes à la District 31 et Unité 9, Au secours de Béatrice est une option plus discrète, mais non moins réconfortante, et on apprécierait que cette ultime chance aux Artis, pour la série de Francine Tougas, porte fruit, Sophie Lorain l'ayant portée avec brio pendant quatre ans. Mention d'honneur également à Ève Landry, on ne peut plus poignante dans Unité 9, qui avance toujours un brin dans l'ombre de la bien-aimée Guylaine Tremblay.

Notre prédiction : Le règne de Guylaine Tremblay et de sa Marie d'Unité 9 sera peut-être pour une rare fois ébranlé du côté des actrices de séries annuelles. La raison? District 31, bien sûr. Quoi d'autre? La province entière a tellement affectionné sa Nadine, puis pleuré sa mort, qu'on voit mal comment Magalie Lépine-Blondeau pourrait échapper au tableau d'honneur. À moins qu'Hélène Bourgeois-Leclerc ne se hisse au sommet. Quoiqu'on aime tant Guylaine...

Artistes d'émissions jeunesse (sondage effectué auprès de jeunes de 6 à 14 ans)

Sarah-Jeanne Labrosse (Le chalet)

Phil Roy (ALT-Actualité légèrement tordue, ALT 2016 : on ferme l'année, Code G)

Pier-Luc Funk (Le chalet, Med, Code G)

Pascal Morrissette (Cochon Dingue)

Ève Landry (Salmigondis)

Notre choix : Tout ce que touche Pier-Luc Funk se transforme en or, et il en va de même pour Sarah-Jeanne Labrosse et Phil Roy. Ève Landry fait craquer sous le costume de la sorcière Liliwatt de Salmigondis. Mais on aura une bien bonne pensée pour Pascal Morissette qui, avec ses acolytes de Cochon dingue, s'adresse aux enfants et aux préadolescents d'un ton ludique et éclaté, respectueux, jamais gnangnan. On lui décernerait la médaille. La jeunesse n'aura jamais trop de modèles auxquels s'identifier.

Notre prédiction : Rassembleuse, Sarah-Jeanne Labrosse a l'amour quasi inconditionnel des jeunes. Elle pourrait compléter un tour du chapeau en montant accepter son troisième trophée Artis en autant d'années en cette édition 2018, mais ses collègues Pier-Luc Funk et Phil Roy seront de sérieux adversaires.