NOUVELLES
11/05/2018 14:38 EDT | Actualisé 11/05/2018 14:38 EDT

Une activiste musulmane rencontre un policier ayant tenu des propos islamophobes

Une activiste musulmane dit avoir fait la paix avec un agent de la police.

THE CANADIAN PRESS/HO - Rana Zaman

Une activiste musulmane dit avoir fait la paix avec un agent de la police de Halifax, en Nouvelle-Écosse, qui avait tenu des propos islamophobes sur les réseaux sociaux.

Rana Zaman avait déposé une plainte formelle contre ce policier en février après avoir aperçu un commentaire sous une pétition en ligne où il désignait les musulmans par un terme injurieux.

La militante avait alors demandé à parler à l'agent en question — une rencontre qu'elle a obtenue, en plus d'avoir l'occasion de s'entretenir avec plusieurs hauts responsables de la police.

Le policier, dont Mme Zaman souhaite protéger l'identité, a immédiatement exprimé son regret et a même fondu en larmes, rapporte-t-elle.

La militante explique que l'agent vivait alors des moments difficiles sur le plan personnel, bien que rien n'excuse ses propos.

Elle raconte lui avoir offert de poser toutes ses questions sur l'islam. Il se serait montré surpris qu'elle ne porte pas le voile.

Ils se sont entendus pour poursuivre leur discussion au-delà de cette rencontre. Elle continue de lui écrire de temps à autre et compte l'inviter à un repas du ramadan.

Rana Zaman compte organiser d'autres séances d'échange avec la police régionale pour encourager les agents à apprendre à connaître les musulmans de la communauté.

Elle estime que de telles occasions de répondre à certaines interrogations au sein des forces de l'ordre et des autres institutions gouvernementales peuvent déconstruire les préjugés.

«Si on est ouvert, réceptif et qu'on n'arrive pas en colère en montrant quelqu'un du doigt, on peut être très surpris, ils vont vous surprendre en retour et vraiment s'ouvrir à vous», avance-t-elle.