NOUVELLES
11/05/2018 13:04 EDT | Actualisé 11/05/2018 13:04 EDT

REM: le PQ tente en vain d'obtenir le coût des mesures de mitigation

Le gouvernement Couillard doit assumer le tiers de ces coûts.

LA PRESSE CANADIENNE

L'opposition officielle a tenté de savoir en vain vendredi quels seront les coûts totaux des mesures de mitigation durant la construction du REM, le Réseau express métropolitain de la Caisse de dépôt et placement.

Le gouvernement Couillard doit assumer le tiers de ces coûts, mais le Parti québécois n'a pas pu obtenir d'évaluation du ministre des Transports, André Fortin, au cours d'une interpellation en Chambre vendredi matin.

L'immense chantier du REM a été lancé à la fin d'avril à Montréal, par conséquent des perturbations et des interruptions de service sont à prévoir au cours des prochaines années, notamment sur la ligne actuelle de train de banlieue de Montréal-Deux-Montagnes, qui sera démantelée graduellement pour être remplacée par le train léger automatisé de la Caisse.

Des mesures de mitigation comme du transport par autobus vers des stations de métro ont déjà mises en place pour les passagers de cette ligne, qui ne fonctionne déjà plus les fins de semaine.

L'opposition cherche à obtenir des estimations sur le coût de l'ensemble des mesures palliatives à prévoir durant le chantier du REM, puisque la Caisse en finance seulement le tiers, le gouvernement un autre tiers, tandis que le dernier tiers revient à l'Autorité régionale de transport métropolitain.

Cependant, le député péquiste de Sanguinet, Alain Therrien, n'a pas été en mesure d'obtenir une réponse du ministre André Fortin.