NOUVELLES
11/05/2018 18:57 EDT | Actualisé 11/05/2018 18:57 EDT

L'École de cirque suspend un enseignant accusé de gestes à caractère sexuel

Les crimes auraient été commis auprès de l'un de ses élèves.

L'École nationale de cirque a relevé de ses fonctions l'un de ses enseignants, qui est accusé de plusieurs chefs à caractère sexuel.

Marcelo Berti Marques a été accusé jeudi de leurre d'enfant, d'incitation à des contacts sexuels, de possession de pornographie juvénile et d'avoir rendu accessible à un enfant du matériel sexuellement explicite, selon plusieurs médias.

Les crimes auraient été commis auprès de l'un de ses élèves.

Dans un communiqué diffusé vendredi, l'École nationale de cirque dit avoir appris la nouvelle dans les médias.

L'école, qui assure prendre la situation «très au sérieux», affirme avoir fourni «des services de première ligne» pour appuyer ses élèves et son personnel.

Marcelo Berti Marques, qui est à l'école depuis août 2016, a été relevé de ses fonctions immédiatement et le demeurera «jusqu'à nouvel ordre», a-t-on ajouté.

«L'École nationale de cirque procède systématiquement à la vérification des antécédents judiciaires pour tout son personnel enseignant. L'école offre son entière collaboration au Service de police de la Ville de Montréal», a-t-elle déclaré.

L'école a refusé de commenter davantage le dossier «afin de préserver l'anonymat de la victime présumée d'âge mineur et d'éviter de nuire au processus judiciaire en cours».