NOUVELLES
11/05/2018 05:13 EDT | Actualisé 11/05/2018 05:14 EDT

Les Jets de Winnipeg éliminent les Predators de Nashville

Ce ne sera pas pour cette année, P.K.

Associated Press

Les jeunes Jets de Winnipeg ont progressé à un rythme effarant lors des séries éliminatoires. Ils ont évolué tellement rapidement qu'ils se dirigent maintenant vers la première finale d'Association de l'Ouest de leur histoire après avoir fait tomber la meilleure équipe de la LNH en saison régulière.

Tyler Myers et Paul Stastny ont touché la cible dans un intervalle de 2:06 en première période, Connor Hellebuyck a repoussé 36 lancers et les Jets ont éliminé les Predators de Nashville grâc à une victoire de 5-1, jeudi, lors du match ultime de leur série de deuxième tour.

"Ce qui est le plus éloquent pour moi dans cette série, c'est que nous avons réussi à jouer quatre matchs ici et que nous n'avons jamais perdu en temps réglementaire face à la meilleure équipe du circuit en saison régulière, a déclaré l'entraîneur-chef des Jets, Paul Maurice. C'est ce dont tu t'inquiètes lorsque tu as une jeune équipe. C'est une série physique. Nous avons de bons patineurs. Mais c'est quelque chose de très difficile à faire, d'aller sur la route et de bien jouer et de jouer de façon aussi cohérente, c'est impressionnant."

Stastny a inscrit un deuxième but en troisième période en plus de récolter une aide, tandis que Mark Scheifele a ajouté deux buts pour les Jets, qui affronteront les Golden Knights de Vegas en finale de l'Ouest. Le match no 1 aura lieu samedi, à Winnipeg.

Blake Wheeler et Kyle Connor ont amassé deux aides chacun pour les Jets.

Les Jets se mesureront aux Golden Knights de Las Vegas, samedi soir, dans le cadre du premier match de la finale de l'Association de l'Ouest. Rien n'est joué d'avance, mais ce qui est certain, c'est que personne n'aurait pu prédire que ces deux clubs s'affronteraient à ce temps-ci de l'année lorsque la saison s'est amorcée, au mois d'octobre.

"J'aime ça, a admis Hellebuyck. Je suis excité et j'ai bien hâte."

John Russell via Getty Images

La première incarnation des Jets avait atteint le deuxième tour à seulement deux reprises, étant balayée par les Oilers d'Edmonton en 1985 et 1987, avant de déménager à Phoenix en 1996. L'équipe actuelle est arrivée d'Atlanta en 2011, mais n'avait jamais franchi le premier tour avant cette saison.

Myers et Stastny ont rapidement marqué aux dépens de Pekka Rinne, qui a mal paru sur les deux buts et qui a vu sa soirée de travail prendre fin après seulement 10:31 de jeu. Rinne a cédé deux fois sur sept lancers. Juuse Saros a pris la relève et a accordé deux buts sur 16 tirs.

"C'est navrant", a relaté Hellebuyck au sujet du remplacement de Rinne devant la cage des Preds.

P.K. Subban a relancé temporairement les Predators en marquant en avantage numérique tard en première période, mais Hellebuyck a fermé la porte par la suite.

Les Predators, qui ont perdu en finale de la Coupe Stanley le printemps dernier face aux Penguins de Pittsburgh, avaient évité l'élimination en gagnant le match no 6 par la marque de 4-0, lundi, à Winnipeg.

Cette fois, Rinne sera pointé du doigt pour l'échec des récipiendaires du trophée des Présidents, en tant que meilleure équipe du circuit en saison régulière. Rinne, finaliste au trophée Vézina, a été battu d'un angle restreint par Myers à 8:41 du premier vingt, quand le tir du défenseur s'est faufilé entre le poteau et la jambière gauche du gardien.

Les Jets ont jeté une douche froide sur les partisans réunis au Bridgestone Arena quelque deux minutes plus tard. Cette fois, Stastny a récupéré son propre retour et a battu Rinne du revers, alors que le gardien a été incapable de fermer l'ouverture près du poteau à sa droite.

C'était la troisième fois dans la série que Rinne était chassé de son filet, et une quatrième fois depuis le début du tournoi printanier.

"Il n'y a pas grand-chose à faire lorsque le match ne se passe pas comme prévu et que vous ne pouvez pas utiliser votre temps d'arrêt, a expliqué l'entraîneur-chef des Predators, Peter Laviolette. Il était beaucoup trop tôt pour utiliser un temps d'arrêt à ce moment-là. Encore une fois, j'ai simplement essayé de faire changer les choses, de donner une petite pause à mes joueurs et d'amener le match dans une direction différente."

Rinne n'a pas cherché à blâmer qui que ce soit d'autre et a admis qu'il était responsable de la fin de saison plus abrupte que prévu pour la formation de Nashville.

"C'était le moment le plus important de la saison, c'est un sentiment horrible, a admis Rinne. Tu laisses tomber tes coéquipiers et c'est ce qui s'est produit ce soir. C'est difficile à avaler."

Hellebuyck, qui est aussi finaliste au trophée Vézina, a réussi quelques bons arrêts avant d'être battu par un puissant tir sur réception de Subban avec 5:06 à faire au premier vingt.

Subban a pointé vers son banc avant de célébrer avec ses coéquipiers, cherchant peut-être à créer une étincelle. Ce sont toutefois les Jets qui ont repris le contrôle lors du deuxième vingt.

Saros a réalisé deux arrêts difficiles aux dépens de Stastny et Bryan Little pour garder les Predators dans le match. Cependant, Scheifele a finalement trompé la vigilance de Saros avec 2:10 à faire au deuxième engagement, à la suite d'une belle passe transversale de Wheeler.

Stastny a porté le coup de grâce en avantage numérique avec 8:01 à écouler au cadran. Scheifele a complété la marque dans un filet désert avec son septième but de la série, son 11e ce printemps.