NOUVELLES
10/05/2018 16:12 EDT | Actualisé 10/05/2018 16:13 EDT

Des affiches menaçant le présumé néonazi Gabriel Sohier Chaput à Rosemont

Le SPVM a reçu une plainte.

Des affiches de menaces ciblant le présumé leader néonazi «Zeiger», récemment identifié comme étant le Montréal Gabriel Sohier Chaput ont été aperçues jeudi matin dans le quartier Rosemont. Selon The Montreal Gazette, l'homme réside dans le quartier.

Les deux affiches, une en français et l'autre en anglais, identifient l'homme par son nom complet, le qualifiant de «nazi pathétique».

Les auteures - qui s'identifient comme des femmes - avertissent l'homme qu'elles l'ont à l'oeil, l'affiche en anglais le menaçant même de mutilation génitale.

Courtoisie
Une des affiches aperçues au coin des rues Bélanger et Normandville jeudi matin.

Le lieutenant-détective Line Lemay de l'équipe des incidents et crimes haineux du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a confirmé au HuffPost Québec avoir reçu un appel concernant ces affiches.

Sans commenter ce cas en particulier, la policière a explique qu'«écrire le nom de quelqu'un en mentionnant que cette personne peut être blessée» pourrait constituer des menaces d'un point de vue légal.

Toutefois, pour que des accusations de harcèlement puissent être déposées «la personne doit craindre pour sa vie» et donc porter plainte elle-même, nuance le lieutenant-détective Lemay.

«Au niveau des menaces, la personne pourrait ne même pas savoir qu'elle est menacée et ça pourrait quand même constituer une infraction», dit-elle.

Les antifascistes font du bruit

Une manifestation «contre le fascisme» est organisée samedi dans le quartier Rosemont. Les organisateurs prévoient marcher «vers la résidence d'un nazi vivant dans le quartier». La page Facebook de l'événement identifie clairement Gabriel Sohier Chaput, allant même jusqu'à partager son adresse présumée.

Les organisateurs décrivent l'événement comme une «manifestation festive, familiale et en opposition au racisme et au fascisme».

La semaine dernière, une autre manifestation antifasciste avait été organisée dans Parc-Extension après qu'un drapeau nazi eut été déployé sur un édifice de la rue Hutchison.