BIEN-ÊTRE
09/05/2018 10:33 EDT | Actualisé 10/05/2018 08:36 EDT

Voyager dans le temps à travers des parfums

«Il est dépassé de penser qu'un parfum est exclusif aux femmes ou aux hommes.»

Entretien avec le parfumeur star Carlos Huber.
Courtoisie
Entretien avec le parfumeur star Carlos Huber.

Carlos Huber est un parfumeur esthète qui construit ses fragrances comme de délicates bâtisses chargées de souvenirs- charpente et volumes au programme - pas étonnant il a eu une formation d'architecte au Mexique et à Paris avant de se lancer dans les parfums. Entretien avec un nez qui fait rimer parfums et voyages dans le temps.

Courtoisie

Carlos Huber est à la tête de sa marque Arquisteune collection de parfums conçus comme des instantanés infusés d'histoires et du temps passé et vécu. Il était à Montréal pour le lancement de la fragrance Sydney Rock Pool en exclusivité canadienne chez ETIKET qui sera lancée officiellement en septembre.

Ton processus de création?

«Ça arrive toujours avec une histoire à raconter. L'évocation d'un moment du passé, d'un lieu, d'un paysage, un lien entre entre le temps et un lieu, les souvenirs. Le processus est très organique.»

Comment marche la mémoire olfactive?

«L'intérêt de lier la mémoire olfactive c'est d'associer l'histoire, les vieilles bâtisses avec des odeurs telles que le cèdre pour un plafond ou un plancher, la cire pour une église. C'est lier nos souvenirs émotionnels avec le passé. Selon moi, il est plus important de parler du parfum en tant qu'histoires temporelles et non comme arme de séduction.»

Le parfum est-il galvaudé dernièrement?

«Aujourd'hui les grands magasins ont essayé de vendre un parfum comme un micro-ondes. Cette phrase est insupportable "tenez, ça dure longtemps". On a beaucoup oublié l'élégance du parfum, on a aussi beaucoup oublié l'idée de présentation.»

Quelles sont tes composantes préférées?

«La fleur d'oranger, j'adore! J'aime beaucoup les ambres, les fleurs blanches, le gardénia, le jasmin, le tabac sec pas fumé!»

Ce qui est dépassé dans la notion de parfum?

«Un parfum genré. Il est dépassé de penser qu'un parfum est exclusif aux femmes ou aux hommes. Ce qui est bien lorsqu'on parle d'une fragrance, c'est de parler d'un style féminin ou d'un style masculin, mais pas d'un parfum pour homme ou pour femme. Il doit avoir de la personnalité et parler de vous.»

Porter du parfum c'est...

«Porter du parfum, c'est se présenter aux autres et les remercier. C'est très latin comme approche.»

Le premier parfum dont tu te rappelles?

«Il y a eu le parfum de mon père. Je le voyais raser sa barbe, mettre son eau de Cologne. Et puis il y a aussi cette autre eau de Cologne vendue quand j'étais enfant dans un drugstore bien connu des Mexicains. C'est celle que l'on me mettait sur les cheveux pour me peigner après ma douche, très espagnole, très classique, très latin, très méditerranée, nos senteurs à nous. Toutes ces fragrances m'inspirent encore beaucoup!»

Pour se procurer des parfums ARQUISTE

À VOIR AUSSI