NOUVELLES
09/05/2018 12:26 EDT | Actualisé 09/05/2018 12:27 EDT

Montréal perd son titre de meilleure ville universitaire au monde

Mais la ville conserve tout de même une excellente moyenne dans son bulletin.

NicolasMcComber via Getty Images
Le pavillon Roger-Gaudry de l'Université de Montréal.

Montréal a perdu sa place de meilleure ville étudiante au monde dans le classement 2018 «Best Student Cities» de la firme Quacquarelli Symonds (QS), mais demeure une destination de choix à tous les niveaux.

La métropole avait atteint le sommet l'an dernier, mais s'est fait devancer cette année par Londres (1er), Tokyo (2e) et Melbourne (3e).

Malgré tout, Montréal conserve la première place pour les Amériques.

Les autres villes canadiennes qui s'étaient hissées dans le peloton de tête l'an dernier, soit Vancouver et Toronto, ont également perdu des plumes en cours de route. Vancouver est passée de la 10e place en 2017, à 17e place cette année, alors que Toronto passe de la 11e à la 13e position sur l'échiquier mondial.

QS sonde l'opinion de quelque 50 000 étudiants et classe les 100 meilleures villes du monde sur les 489 villes universitaires à l'étude en fonction de six critères: l'expérience étudiante, le bassin d'étudiants, le classement de ses universités, la désirabilité, l'activité des employeurs, ainsi que le coût de la vie et des études.

Parmi les faits saillants, Montréal remporte la palme mondiale en ce qui a trait à l'expérience étudiante, offrant selon les étudiants sondés la meilleure expérience universitaire au monde et donne envie aux étudiants d'y rester après l'obtention de leur diplôme.

Montréal arrive par ailleurs au cinquième rang mondial pour le critère de diversité du bassin d'étudiants en raison notamment de l'appréciation que font les étudiants de l'inclusion et de la tolérance ainsi que des proportions d'étudiants locaux et internationaux.