NOUVELLES
09/05/2018 22:08 EDT | Actualisé 09/05/2018 22:08 EDT

La vidéo d'une dispute à caractère raciste suscite l'indignation sur les médias sociaux

Le maire de la ville a déclaré que l'incident était honteux.

Une femme a perdu son emploi après qu'elle eut dit à un groupe d'hommes qu'ils n'étaient pas «Canadiens» et qu'ils devraient «retourner dans leur pays».

L'incident, qui a été filmé et diffusé mardi sur Twitter, Facebook et YouTube, a eu lieu le mois dernier au Denny's à Lethbridge, en Alberta.

Dans la vidéo de cinq minutes, on voit la dame assise devant un groupe d'hommes, disant à l'un d'eux de «fermer sa gueule» parce qu'il avait affaire à une «femme canadienne».

Elle le menace d'enjamber la table pour le frapper.

«Retournez dans votre pays», lui lance-t-elle, après l'avoir insulté.

Monir Omerzai a déclaré à CTV News que lui et deux amis voulaient simplement profiter d'un bon repas lorsqu'ils sont allés chez Denny's. Omerzai, qui a grandi en Afghanistan et vit à Lethbridge depuis son adolescence, a déclaré que la situation avait dégénéré lorsque la femme les a accusés de la regarder.

Après la tirade de la femme, les assiettes sont arrivées à la table d'Omerzai - mais on lui a plutôt demandé de quitter les lieux.

Lethbridge News Now a communiqué avec Kelly Pocha, qui habite à Cranbrook, en Colombie-Britannique afin de confirmer qu'elle est la femme qui apparaît dans la vidéo.

La mère de trois enfants a déclaré qu'elle croyait que les hommes «qui parlaient dans une autre langue» se moquaient d'elle.

Plus tard, elle a publié une déclaration expliquant que même si ses actions étaient inappropriées, les gens ne voyaient qu'un côté de l'histoire. Elle s'est également excusée pour ses paroles.

«J'aimerais présenter des excuses officielles à ces hommes, comme je l'ai fait au personnel et à la direction du Denny's à Lethbridge, il y a deux semaines, pour mes actions, je suis humaine, je fais des erreurs.»

Mardi, le concessionnaire Cranbrook Dodge où travaillait Pocha a annoncé qu'elle avait été licenciée. Dans une déclaration publiée sur sa page Facebook, le propriétaire Dave Girling a écrit:

«Nous avons récemment pris connaissance d'une vidéo dérangeante impliquant une de nos employées, nous sommes profondément préoccupés par le contenu de cette vidéo et voulons que tous nos amis, familles, collègues et clients sachent que ce comportement ne reflète pas les valeurs de Cranbrook Dodge de quelque façon que ce soit. Nous nous efforçons d'être une entreprise accueillante et inclusive, sans aucune place pour la haine ou l'intolérance. L'employé en question a été licencié et nous nous excusons profondément pour ses actions.»

«Je suis gêné pour les Canadiens comme pour ma ville, que cela se produise ici», a déclaré le maire de Lethbridge Chris Spearman, ajoutant que sa ville est moderne et progressiste, qu'elle célèbre la diversité culturelle et qu'elle est ouverte aux réfugiés et aux immigrants.

«Le service de police de Lethbridge est au courant de la vidéo qui circule sur les médias sociaux et qui comprend une altercation enregistrée dans un restaurant local. Le Service de police de Lethbridge étudie la situation en ce moment.»

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.