DIVERTISSEMENT
09/05/2018 17:43 EDT | Actualisé 09/05/2018 17:43 EDT

De grands entretiens pour France Beaudoin à ARTV

ARTV offre un grand luxe à France Beaudoin.

Courtoisie ARTV

ARTV offre un grand luxe à France Beaudoin : celui de mener de longues entrevues dans une plage-horaire d'une heure, une rareté en télévision par les temps qui courent.

À compter du 17 août prochain, dans la case du vendredi, à 20h, l'animatrice et productrice sera à la barre de Pour emporter, une série de 20 rencontres avec des personnalités de tous les horizons. Aucun nom de tête d'affiche n'a été dévoilé lors de la conférence de presse téléphonique tenue par la direction d'ARTV mercredi matin, mais tous les invité(e)s auront droit à leurs soixante minutes entières en compagnie de France Beaudoin. Celle-ci rêve d'accueillir autant des artistes que des journalistes, des scientifiques, des sportifs ou des politiciens, et promet qu'on explorera des avenues différentes de celles qu'on connaît déjà.

«Une heure, ça veut dire le temps de jaser. C'est la première chose qui nous a séduits. C'est un privilège, maintenant, de prendre une heure avec quelqu'un, dans le temps qui va si vite aujourd'hui», a fait remarquer France Beaudoin.

Un public «intime», d'une cinquantaine de personnes, assistera aux tête-à-tête, auxquels participera aussi le chanteur Antoine Gratton, comme pianiste. C'est en outre lui qui signera la chanson-thème de Pour emporter.

«Antoine est, pour moi, un grand talent, un gars super, a souligné France Beaudoin. Il va improviser, il va être là pour ponctuer les entrevues qu'on va faire. Il va être live avec nous au moment où on va enregistrer.»

Y'a les mots

Le point de départ de Pour emporter, ce sera le mot. Ou plutôt, «les» mots, vus, lus, entendus, dits et même tus par les invités au gré de leur parcours de vie.

En préparation de ses entretiens, France Beaudoin partira du principe que chaque personne est la somme des mots croisés et assimilés pendant son existence. De là jailliront réflexions et discussions, ludiques ou profondes. Il ne sera pas question d'analyser ou de débattre d'œuvres en particulier, mais plutôt de s'inspirer des sujets amenés par les mots nommés, qui propulseront ensuite la conversation.

«C'est super riche, comme discussions», a mentionné France Beaudoin, en précisant que l'équipe de recherche de Pour emporter est déjà avancée dans ses trouvailles, et qu'un pilote a été testé pour éprouver la solidité du concept.

«Ça donne du ludique, du rigolo, quelque chose de très profond, par moments, du confrontant, même, avec des sujets personnels ou de société.»

Ce grand thème des mots importants trouvera également écho dans le décor de Pour emporter, qui sera agrémenté, un peu partout, de livres, de textes de théâtre, des scénarios, de partitions, de cartes, d'écriteaux arborant phrases diverses, citations et répliques de films, etc. Et c'est là que le titre Pour emporter prendra tout son sens, car les spectateurs présents pourront repartir avec ces morceaux choisis, souvent significatifs pour la personnalité à l'honneur.

«Les gens vont pouvoir repartir avec ce qui va les avoir touchés, au sens psychologique, avec ce qu'on retient d'une entrevue, mais aussi de façon tangible, a évoqué France Beaudoin. Notre but, c'est aussi de partager cette culture-là, de provoquer des découvertes. On va le faire avec le public, par l'émission, par les médias sociaux. À partir des sujets, on va donner d'autres suggestions, de lectures ou autres, qui viendront avec.»

Un cadeau

Dominique Chaloult, directrice générale de la programmation de Radio-Canada et ARTV, a spécifié qu'elle caressait depuis longtemps le projet de confier une tribune de longues entrevues à France Beaudoin.

«Ça fait une couple d'années qu'on en parle de différentes façons, a expliqué la dirigeante. France, ça lui tentait, mais on ne trouvait pas le créneau. Quand je suis arrivée avec la proposition d'ARTV, on avait enfin mis le doigt sur ce qu'on voulait. France est exceptionnelle en entrevue. Qu'elle revienne dans cette forme d'émission, c'était un très beau cadeau.»

Dans les dernières années, tous réseaux confondus, Les grandes entrevues, Rétroviseur, 24 :60 – Hors série, On prend toujours un train pour la vie, Virages,Simplement Vedette et Benezra reçoit, entre autres, ont mis de l'avant la formule des interviews étoffés avec des visages connus, mais ce type d'occasion se fait désormais plus rare, l'heure étant davantage aux entrevues courtes et aux variétés.

Aucune autre fenêtre de diffusion qu'ARTV n'est prévue pour Pour emporter, ce qui signifie que le rendez-vous sera exclusif à la chaîne culturelle radio-canadienne, du 17 août 2018 au 15 mars 2019.

France Beaudoin produira Pour emporter avec sa complice Nancy Charest, via leur boîte Pamplemousse Média, et Guillaume St-Arnaud (L'amour est dans le pré, Le combat des villes, La petite séduction, etc) la réalisera.

Les tournages de Pour emporter débuteront dans quelques jours, et ne contrecarreront en rien le retour d'En direct de l'univers pour une dixième saison à Radio-Canada, à l'automne.