POLITIQUE
08/05/2018 18:56 EDT | Actualisé 08/05/2018 18:56 EDT

Mario Beaulieu reste au Bloc québécois

Mais il militera contre Martine Ouellet.

PC/Adrian Wyld

Après mûre réflexion, le député Mario Beaulieu a décidé de demeurer au Bloc québécois pour militer contre Martine Ouellet, ont confirmé des sources à La Presse canadienne.

Celui qui est également président du parti entend continuer d'exercer cette fonction jusqu'à ce qu'on connaisse le résultat du vote de confiance qui aura lieu les 1er et 2 juin.

Mario Beaulieu a décidé de rester au sein du parti pour tenter de le sauver, a indiqué une source. Il aurait cherché à convaincre Mme Ouellet d'avoir une attitude plus rassembleuse à plusieurs reprises, mais sans succès. Le député n'a pas répondu aux appels de La Presse canadienne.

M. Beaulieu avait admis être en réflexion sur son avenir politique à l'issue du conseil général du parti le 29 avril et avouait ne plus avoir confiance en Mme Ouellet. Les militants venaient alors d'adopter la sortie de crise proposée par la chef, soit celle de tenir un référendum sur la mission du Bloc québécois comme promoteur de l'indépendance et un vote de confiance.

Le porte-parole de Martine Ouellet, Antoni Gilbert, a indiqué mardi qu'elle était déçue qu'il ne se rallie pas, mais à la fois heureuse qu'il continue de militer au sein du parti.

«Nous respectons sa décision, qui participe d'un processus démocratique sain où tous les courants d'idées doivent être représentés», a-t-il fait savoir par courriel.

Martine Ouellet avait tendu la main à Mario Beaulieu à plusieurs reprises après le conseil général, mais celui-ci n'avait pas donné suite, selon M. Gilbert.

Le Bloc québécois est plongé dans la tourmente depuis le 28 février. Sept de ses dix députés avaient alors claqué la porte en disant être incapables de s'entendre avec leur chef et en lui reprochant son intransigeance. Ceux-ci entendent maintenant fonder un nouveau parti politique.