NOUVELLES
07/05/2018 08:52 EDT | Actualisé 07/05/2018 08:53 EDT

Rudy Giuliani multiplie les déclarations explosives sur Trump et Stormy Daniels

Quand on est rendu à qualifier ses propres propos de «rumeurs»...

Le nouvel avocat du président américain Donald Trump, Rudy Giuliani, a multiplié dimanche les déclarations explosives, et parfois contradictoires, concernant la somme de 130 000 $ US versée à l'actrice porno Stormy Daniels.

Dans une entrevue accordée au réseau ABC, l'ancien maire de New York a ainsi qualifié de «rumeurs» ses propres propos au sujet de l'argent versé par M. Trump à Mme Daniels; a dit être incapable de dire si le président a menti aux Américains quand il a affirmé ne rien savoir de ce paiement; et n'a pas exclu que le président puisse invoquer le cinquième amendement de la Constitution (qui protège contre l'auto-incrimination) dans l'enquête sur la Russie.

De plus, M. Giuliani a été incapable de dire si l'avocat personnel de M. Trump, Michael Cohen, a effectué des paiements similaires à d'autres femmes au nom du président.

Et même si M. Trump désire rencontrer le procureur spécial Robert Mueller, M. Giuliani a dit qu'il lui conseillera de ne pas le faire, en évoquant un risque de parjure.

M. Giuliani a dit être incapable de garantir que M. Trump n'invoquera pas éventuellement le cinquième amendement. Pourtant, pendant la campagne présidentielle de 2016, M. Trump avait déclaré que «seulement la mafia invoque le cinquième amendement» et demandé «si tu es innocent, pourquoi invoquer le cinquième amendement?»

M. Giuliani a prévenu que M. Trump pourrait ne pas répondre à une assignation à témoigner de M. Mueller, qui mène une enquête que le président a souvent qualifiée de «chasse aux sorcières».

Une querelle concernant une assignation à témoigner atterrirait probablement devant la Cour suprême des États-Unis, qui n'a jamais clairement dit si on peut contraindre un président à témoigner sous serment.