POLITIQUE
07/05/2018 09:45 EDT | Actualisé 07/05/2018 14:58 EDT

Québec solidaire mise sur Ruba Ghazal pour tenter de succéder à Amir Khadir dans Mercier

La militante de longue date est toujours restée loin des projecteurs.

Ruba Ghazal/Facebook

Québec solidaire mise sur une candidate peu connue du public pour conserver la circonscription de Mercier, à Montréal, laissée vacante par le départ du député Amir Khadir.

Ruba Ghazal, une militante de longue date de la formation politique de gauche, a annoncé lundi matin qu'elle briguera l'investiture dans Mercier le 21 juin.

En entrevue, Mme Ghazal laisse entendre que ce déficit de notoriété publique ne devrait pas être un frein à sa campagne.

"Valérie Plante, elle n'était pas connue de personne et regardez où elle est rendue", lance-t-elle visiblement confiante.

La femme de 40 ans mentionne du même coup que Manon Massé et Amir Khadir n'étaient pas non plus des figures publiques lorsqu'ils se sont fait élire sous la bannière solidaire.

Ruba Ghazal croit même que son parcours, s'il s'avère victorieux, pourrait inspirer d'autres citoyens ordinaires à poser leurs candidatures.

"Il faut se réapproprier les lieux de pouvoir,

s'enthousiasme-t-elle. Ce n'est pas une compétence être une

vedette!"

Ruba Ghazal est liée à Québec solidaire depuis la fondation du parti politique au milieu des années 2000. Son implication s'est toutefois déroulée loin des projecteurs... à quelques exceptions près.

En 2007 et 2008, on pouvait voir son visage sur les pancartes électorales de Québec solidaire dans la circonscription montréalaise de Laurier-Dorion.

Et également en 2007, elle avait témoigné aux côtés de Françoise David à la Commission Bouchard-Taylor.

En 2011, cette défenseure de la laïcité ouverte avait laissé sa trace dans l'ouvrage "Le Québec en quête de laïcité", dirigé par Normand Baillargeon et Jean-Marc Piotte.

Née à Beyrouth, au Liban, où sa famille d'origine palestinienne s'était réfugiée, Ruba Ghazal immigre au Québec à l'âge de 10 ans.

Quelques années plus tard, elle décroche un baccalauréat en comptabilité à HEC Montréal, puis une maîtrise en environnement de l'Université Sherbrooke.

Depuis, Ruba Ghazal a déroulé sa carrière en gestion environnementale dans de grandes entreprises. Après avoir travaillé chez Bombardier et Church & Dwight, elle occupe aujourd'hui le poste de Directrice santé, sécurité et environnement chez O-I, une multinationale américaine qui fabrique des contenants en verre.

Ne s'inscrit-elle pas ainsi en faux avec le discours solidaire très critique envers les multinationales?

"On pourrait penser ça, convient-elle. Mais après avoir fait ma maîtrise en environnement, j'avais envie de faire bouger les choses là où il y a de la pollution. (...) Je ne l'ai jamais vu comme une contradiction. Je voulais être là où les choses se passaient."

En annonçant sa candidature à l'investiture dans Mercier, Ruba Ghazal a promis de faire vivre l'héritage d'Amir Khadir en "faisant de la politique autrement".

"C'est cette politique sincère qui m'a convaincue de répondre à l'appel du service public", mentionne-t-elle.

Amir Khadir avait raflé la circonscription de Mercier aux péquistes en 2008, ce qui lui avait permis de devenir le premier député solidaire à l'Assemblée nationale. Il s'était par la suite fait réélire en 2012 et en 2014.

📣 NOUVEAUTÉ
Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale à venir?
Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe
«Québec 2018: les élections provinciales»!