POLITIQUE
07/05/2018 16:28 EDT | Actualisé 07/05/2018 16:28 EDT

Parti québécois: Lisée n’a pas l’intention de céder sa place à Hivon

Un choix stratégique à cinq mois des élections?

LA PRESSE CANADIENNE

Le chef du Parti québécois Jean-François Lisée balaie du revers de la main les bruits en coulisses qui veulent qu'il cède sa place à sa vice-chef Véronique Hivon, à cinq mois des élections, afin de remonter dans les sondages.

Le Bureau parlementaire de Québecor révélait que certains députés péquistes s'inquiètent de la troisième place de leur parti dans les sondages. Ils ont exprimé le souhait, sous le couvert de l'anonymat, que M. Lisée laisse la voie libre à Mme Hivon afin de remonter la côte.

Lors d'une conférence de presse à Montréal, lundi, le chef péquiste a soutenu qu'il avait réussi à rallier plusieurs personnalités qui avaient déserté le PQ, dont les ex-députés Jean-Martin Aussant, Lisette Lapointe, Camil Bouchard, mais aussi l'ex-orphelin politique Paul St-Pierre Plamondon.

«On est en train d'installer les bases de notre succès. Alors on a une équipe gagnante, il n'est pas question de la changer», a martelé M. Lisée, en réponse aux critiques de sa propre équipe, qu'il considère comme unie et soudée.

La définition de tâches de chef?

M. Lisée a nommé Mme Hivon vice-chef en janvier dernier, en lui promettant le poste de vice-première ministre s'il est élu à la tête d'un gouvernement du PQ en octobre prochain. Ce geste qui rappelle les présidentielles américaines devait aider son parti à remonter dans l'opinion publique.

Or, le PQ stagne à environ 20% dans les sondages et la cote de popularité du chef bat de l'aile. Les divisions au Bloc québécois dans les derniers mois ont aussi mal fait paraître la grande famille souverainiste, admet du bout des lèvres M. Lisée.

Il rappelle que ces mêmes critiques anonymes à l'égard de son leadership s'étaient fait entendre quelques jours avant son vote de confiance, en septembre dernier. «Il y avait ce genre de citations anonymes et j'ai eu 92,8%. Alors ça fait partie de la définition de tâches, je pense, de chef de parti.»