NOUVELLES
05/05/2018 12:43 EDT | Actualisé 05/05/2018 12:43 EDT

Des milliers de Français en colère font la fête à Emmanuel Macron

Environ 2000 policiers ont été déployés pour encadrer la «fête».

Sous haute surveillance policière, des milliers de manifestants en colère ont dansé et partagé un pique-nique à Paris, samedi, pour «faire la fête» au président Emmanuel Macron, afin de souligner le premier anniversaire de son accession au pouvoir.

En marge du rassemblement plutôt festif, les policiers ont dû utiliser des gaz lacrymogènes contre certains individus perturbateurs.

Environ 2000 policiers ont été déployés pour encadrer la «fête» après les saccages qui ont marqué les manifestations du 1er mai plus tôt cette semaine dans la capitale française.

Les manifestants se sont d'abord réunis en face du palais Garnier, avant de marcher parmi les masses de touristes en direction de la place de la Bastille.

Les organisateurs de l'événement, dont le parti politique de La France insoumise, voulaient souligner la première année en poste du gouvernement d'Emmanuel Macron, élu le 7 mai 2017. Après son assermentation, il a mis en place de vastes réformes sur lois du travail dans le but d'améliorer la compétitivité mondiale de la France.

Mécontents des réformes implantées par Emmanuel Macron, les manifestants dénonçaient l'abolition de mesures de protection pour les travailleurs et le renforcement des pouvoirs policiers.

«Ce régime est un régime autoritaire», a dénoncé la juge et manifestante Roselyne Gonle-Luillier. Selon elle, la France est entrée dans une dictature douce. La magistrate s'inquiète de la perte de libertés individuelles et de droits fondamentaux.

«Ce qu'on veut c'est résister, lui montrer notre colère, lui montrer qu'il y a des Français qui n'ont pas voté pour lui et qui ne sont pas d'accord avec ce qu'il essaie de faire», a commenté une autre manifestante, Sylvie Brissonneau qui s'apprête à prendre sa retraite alors que le président veut hausser les impôts des retraités.