NOUVELLES
04/05/2018 11:57 EDT | Actualisé 04/05/2018 12:16 EDT

La police américaine veut utiliser l'ADN pour retrouver le tueur du Zodiaque

Pourront-ils retrouver le meurtrier à partir de son arbre généalogique?

La police de la Californie espère que la technologie d'analyse génétique qui lui a permis d'identifier celui qui serait le «tueur du Golden State» lui permettra maintenant de retrouver le «tueur du Zodiaque».

Ce dernier a fait des victimes vers la fin des années 1960. Il a également nargué les enquêteurs en leur envoyant et en publiant dans la presse des lettres mystérieuses et des cryptogrammes.

Deux de ces lettres ont été transmises il y a quelques mois à un laboratoire privé dans l'espoir d'en tirer des éléments génétiques, par exemple à partir de la salive utilisée pour humecter l'envelopper ou apposer le timbre. Des résultats sont attendus sous peu.

L'obtention d'un profil génétique pourrait ensuite permettre à la police d'utiliser les mêmes tactiques d'enquête que celles qui ont mené à l'arrestation, le mois dernier, de Joseph DeAngelo. Cet ancien policier serait le «tueur du Golden State», qui s'est rendu coupable d'au moins 12 meurtres et 50 viols en Californie entre 1976 et 1986.

Les enquêteurs avaient téléversé vers un site web de généalogie de l'ADN retrouvé sur le site d'un des crimes, ce qui les a menés à un parent éloigné de M. DeAngelo. Ils ont ensuite tracé un arbre généalogique de plusieurs générations, avant de finalement cibler le suspect.

Les défenseurs de la vie privée s'inquiètent de dérapages possibles, mais la police espère que la tactique leur permettra de finalement élucider les crimes du «tueur du Zodiaque», un nom qui lui a été attribué puisque certains cryptogrammes incluaient des symboles et des références astrologiques.