DIVERTISSEMENT
04/05/2018 07:02 EDT | Actualisé 04/05/2018 10:00 EDT

Le prix Nobel de littérature ne sera pas octroyé en raison d'allégations sexuelles

Pour la première fois depuis 1943.

Le prix Nobel de littérature ne sera pas octroyé cette année, pour la première fois depuis 1943.

La décision, qui a été annoncée vendredi, a été prise en raison des allégations sexuelles et financières qui éclaboussent l'Académie suédoise responsable de choisir le lauréat.

Le secrétaire permanent de l'Académie, Anders Olsson, a expliqué qu'il fallait donner du temps à l'organisation pour retrouver la confiance du public. Le prix Nobel de littérature 2018 sera donc attribué l'année prochaine.

"Nous jugeons avoir besoin de temps pour regagner la confiance du public", a dit M. Olsson par voie de communiqué. Il ajoute ensuite que cette décision a été prise par respect "envers les lauréats anciens et futurs, la Fondation Nobel et le public en général".

Ce sera la première fois depuis 1949 que le prix est retardé. Le Nobel de littérature 2017 a été décerné au romancier Kazuo Ishiguro, né au Japon en 1954 mais qui réside au Royaume-Uni depuis 1960.

L'Académie avait déjà admis il y a plusieurs jours qu'un comportement inacceptable prenant la forme d'une intimité non désirée s'était produit dans ses rangs. Ses 18 membres ont ensuite fait voir qu'ils étaient divisés sur la stratégie à adopter pour affronter le problème, au point où sept d'entre ont pris leurs distances de l'Académie.

La crise qui déchire l'Académie suédoise a été déclenchée par les allégations d'agression sexuelle formulée à l'endroit de Jean-Claude Arnault, un personnage culturel important en Suède et le mari de la poète Katarina Frostenson, une membre de l'Académie.

L'automne dernier, un grand quotidien suédois, le Svenska Dagbladet, a publié les témoignages de 18 femmes qui accusaient M. Arnault d'inconduite sexuelle. L'homme de 71 ans réfute toutes les allégations, mais la police enquête.

Tout récemment, le quotidien rapportait que M. Arnault s'est livré à des attouchements sur la princesse suédoise Victoria il y a 12 ans, quand il aurait laissé sa main glisser de sa nuque jusqu'à son postérieur. Un membre de l'entourage de la princesse a rapidement retiré la main, selon la publication qui cite trois sources non identifiées.

M. Arnault est aussi soupçonné d'avoir contrevenu à des règles centenaires en laissant couler les noms des lauréats du prix prestigieux _ possiblement à sept reprises depuis 1996. On ne sait pas à qui les noms auraient été dévoilés.

Certains membres masculins de l'Académie ont essayé d'évincer Mme Frostenson en raison des accusations contre son mari, puis ils ont choisi de se dissocier du groupe quand leur motion a été battue. Des raisons techniques les empêchent de démissionner. Mme Frostenson elle-même s'est retirée le jour où la leader de l'Académie, l'écrivaine Sara Danius, a été détrônée.

Lors de leur rencontre hebdomadaire cette semaine, les membres ont convenu de réviser le fonctionnement de l'Académie, a indiqué l'organisation par voie de communiqué.

L'Académie a ajouté que "les travaux en vue du choix d'un lauréat sont avancés et continueront comme d'habitude au cours des prochains mois, mais l'Académie a besoin de temps pour retrouver tous ses effectifs".

La Fondation Nobel a rapidement réagi, en déclarant qu'elle tient pour acquis que l'Académie "consacrera dorénavant tous ses efforts (au rétablissement) de sa crédibilité (...) et qu'elle témoignera des mesures concrètes qui sont prises".

Dans un communiqué distinct, le président du conseil d'administration de la Fondation Nobel, Carl-Henrik Heldin, écrit que l'Académie "réalise certainement que ses importants efforts de réforme et sa prochaine organisation structurelle devront être caractérisés par une plus grande ouverture envers le monde extérieur".

Le patron de l'Académie, le roi suédois Charles XVI Gustave, a dit que cette décision "démontre que l'Académie a maintenant l'intention de se concentrer sur le rétablissement de sa réputation".

Les prix les plus prestigieux de la planète dans les domaines de la science, de la médecine, de la littérature et de la paix ont été retenus au total 49 fois depuis leur apparition en 1901.

Aucun prix Nobel n'a été décerné entre 1940 et 1942, pendant la Deuxième Guerre mondiale. Le prix Nobel de littérature n'a pas été octroyé à sept reprises, en 1914, en 1918 et en 1935, puis entre 1940 et 1943.

Les prix Nobel de la paix et de la littérature n'ont pas été remis en 1914, 1918 et 1943, mais les prix pour la science et la médecine l'ont été. En 1935, aucun lauréat n'a été jugé digne d'un Nobel de littérature, mais les autres prix ont été octroyés.

Les prix pour la science et la médecine ont été remis chaque année depuis 1942, mais le prix Nobel de la paix n'a pas été décerné en 1972. Le prix Nobel de l'économie, qui ne dépend pas directement du testament d'Alfred Nobel, a toujours été remis depuis sa création en 1968.