NOUVELLES
03/05/2018 10:19 EDT | Actualisé 03/05/2018 10:19 EDT

Cet été, vos enfants pourront sauter sur LA trampoline, tranche l'Office québécois de la langue française

L'OQLF vient de simplifier la vie de tout le monde.

Granger Wootz

Frissonnez, puristes! L'Office québécois de la langue française (OQLF) a fait tomber un autre dogme.

On ne pourra donc plus reprendre les Québécois qui disent «UNE trampoline», puisque l'usage du féminin est désormais accepté pour ce nom commun.

Dans sa plus récente mise à jour de la Banque de dépannage linguistique, l'OQLF affirme qu'«il n'y a pas lieu de considérer [l'usage du féminin] comme fautif».

«En effet, l'étude de l'histoire du mot permet de conclure que rien ne justifie le rejet de une trampoline», peut-on lire sur le site de l'institution.

Et vlan, dans les dents.