POLITIQUE
02/05/2018 13:50 EDT | Actualisé 02/05/2018 13:51 EDT

Le gouvernement se défend de s'être ingéré dans le fonctionnement de la Commission d'accès à l'information

Le PQ ne voit pas les choses de la même façon.

MIND_AND_I via Getty Images

Le gouvernement Couillard se défend de s'être ingéré dans le fonctionnement de la Commission d'accès à l'information (CAI), un organisme réputé indépendant.

Pourtant, l'opposition officielle péquiste a obtenu des courriels qui démontrent qu'une attachée de presse de la ministre responsable de l'accès à l'information avait pressé la CAI de diffuser un communiqué avant un point de presse de la ministre en août 2017.

En commission parlementaire mercredi, le député péquiste Mathieu Traversy y a vu un cas d'ingérence flagrant qui ne respecte pas l'étanchéité entre l'organisme et le gouvernement.

Le président de la CAI, Jean Chartier, a indiqué que c'était la première fois depuis son arrivée en poste en 2011 qu'un cabinet intervenait ainsi, mais il n'y voyait pas un cas d'ingérence.

La ministre responsable de l'accès à l'information, Kathleen Weil, a pour sa part assuré qu'il n'y avait pas d'ingérence dans les décisions de la CAI.