POLITIQUE
02/05/2018 11:33 EDT | Actualisé 02/05/2018 11:35 EDT

Camillien-Houde: l'opposition accuse l'administration Plante d'être anti-voitures

Ensemble Montréal refuse toujours de présenter les solutions qu'il préconise pour améliorer la sécurité sur la montagne.

Olivier Robichaud

Le parti d'opposition Ensemble Montréal accuse encore une fois l'administration Plante d'être «anti-voitures», à la suite de la présentation du projet pilote sur la fermeture de la voie Camillien-Houde. Son chef Lionel Perez refuse toutefois de présenter les mesures qu'il implanterait comme réponse au décès du cycliste Clément Ouimet.

M. Perez accuse l'administration de «manquer de vision». Il aimerait voir des études sur l'impact de cette fermeture sur le réseau routier aux abords du mont Royal.

«On balaie sous le tapis l'enjeu des 12 000 voitures qui devront passer par un aute chemin pour se rendre à destination, engorgeant les voies de contournement que sont l'avenue des Pins, l'avenue du Docteur-Penfield, le chemin de la Côte-Sainte-Catherine et le boulevard du Mont-Royal. [...] Est-ce qu'on peu avoir ces études avant d'aller en consultation pour que la population ait toute l'information nécessaire?», lance-t-il.

M. Perez et son porte-parole en matière de transport, Francesco Miele, soulignent que la fermeture de la voie aux véhicules de transit n'aurait pas évité le décès de Clément Ouimet. Ce jeune cycliste a été happé par un automobiliste qui faisait un virage en U illégal pour se rendre sur la montagne.

«L'administration fait de la cohabitation difficile entre piétons, cyclistes et voitures son seul argument pour procéder à une telle fermeture. À ce compte-là, aussi bien fermer toutes les rues de Montréal à la circulation automobile», ironise M. Miele.

Aucune solution proposée

Ensemble Montréal refuse toutefois de dévoiler les mesures concrètes que le parti favoriserait s'il était au pouvoir. Pressé de questions à ce sujet, M. Perez affirme que ces informations seront connues lorsqu'il déposera son mémoire à l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM).

Les premières séances publiques de cette consultation auront lieu les 10 et 15 mai.

Le chef de l'opposition a tout de même avancé certaines pistes de réflexion, comme le prolongement du muret de béton qui sépare les deux voies, l'ajout d'une piste cyclable en site propre ou l'ajout de bollards.

M. Perez n'a pas non plus précisé comment son parti atteindrait l'objectif de réduire de cinq points de pourcentage la proportion de déplacements qui se font en voiture solo. Cet objectif se trouve dans le plan de réduction des gaz à effet de serre de la Ville depuis 2013.

Selon une récente étude de la Communauté métropolitaine de Montréal, la proportion de gens qui se rendent au travail en voiture est resté stable à 65% entre 2001 et 2016.

La voie Camillien-Houde sera fermée à la circulation de transit à partir du 2 juin. Les automobilistes pourront tout de même accéder aux stationnements du lac aux Castors et de la Maison Smith.