POLITIQUE
01/05/2018 15:16 EDT | Actualisé 02/05/2018 06:08 EDT

Vrai ou faux: Montréal épiera vos commentaires racistes

La réponse: FAUX!

La Ville de Montréal va-t-elle infiltrer vos lieux de travail et de loisirs pour voir si vous émettez des commentaires anti-immigration? La question fait polémique depuis que les détails d'un futur programme pour déboulonner les «mythes» sur l'immigration ont été dévoilés par Radio-Canada. Faut-il d'abord déboulonner les mythes sur le programme?

Vrai ou faux: Montréal cherche à contrer les mythes concernant l'immigration

Réponse: VRAI!

La Ville cherche effectivement à défaire certains mythes sur les immigrants et l'emploi. Selon Véronique Lamontagne, directrice par intérim du Bureau d'intégration des nouveaux arrivants de Montréal (BINAM), la Ville prépare actuellement une stratégie de communication qui comprendra, entre autres, des publicités, des dépliants et des capsules vidéo mettant en vedette des célébrités et des gens d'affaires qui parleront des bienfaits de l'immigration dans leur milieu.

Vrai ou faux: Montréal formera des «agents» qui agiront dans leurs milieux.

Réponse: VRAI!

Montréal embauchera effectivement des «agents», qui agiront comme influenceurs et développeront des outils de communication, par exemple des formations, pour promouvoir la diversité dans leurs milieux de travail. Les groupes communautaires et les centres d'emploi seront notamment mis à contribution pour développer ces outils.

Vrai ou faux: Montréal épiera vos conversations privées

Réponse: FAUX!

Selon Mme Lamontagne, les agents «répandront la bonne nouvelle» de la diversité à l'aide des formations et des dépliants. Ils ne seront pas là pour espionner leurs collègues ni pour intervenir auprès d'inconnus.

Le barman indiscret imaginé par Richard Martineau n'existera pas.

Vrai ou faux: La Ville veut vous dire quoi penser

Réponse: FAUX!

Selon Mme Lamontagne, la stratégie se limitera à raconter les expériences positives vécues par les personnes issues de la diversité culturelle de Montréal. Elle sera non-confrontationnelle.

La stratégie s'inspire de mesures semblables adoptées dans des villes européennes comme Barcelone.