NOUVELLES
01/05/2018 20:54 EDT | Actualisé 01/05/2018 20:56 EDT

Séoul veut que l'ONU vérifie la fermeture d'un site nucléaire nord-coréen

Moon Jae-in a demandé l'assistance onusienne pour «transformer la zone démilitarisée en une zone de paix».

DigitalGlobe/ScapeWare3d via Getty Images

Le président sud-coréen Moon Jae-in a demandé aux Nations unies de vérifier la fermeture prévue d'un site d'essais nucléaires nord-coréen, a indiqué mardi un porte-parole de l'ONU.

Moon Jae-in a adressé cette requête lors d'une conversation téléphonique lundi avec le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, quelques jours seulement après les déclarations du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un à Moon Jae-in sur son intention de fermer en mai le site d'essais de Punggye-ri.

"Le président a cherché le soutien des Nations unies pour vérifier la fermeture imminente du site d'essais nucléaires de la DPRK (acronyme officiel de la Corée du Nord, NDLR), comme cela a été annoncé par le dirigeant de la DPRK Kim Jong Un" lors de sa rencontre historique vendredi avec le président sud-coréen, a expliqué Stéphane Dujarric, porte-parole de l'ONU.

M. Moon a également demandé à M. Guterres l'assistance onusienne pour "transformer la zone démilitarisée en une zone de paix" entre les deux Corée, a-t-il poursuivi.

Le patron de l'ONU a dit que les Nations unies étaient disposées à discuter de formes possibles de soutien mais aucun détail n'a été fourni.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), organisme onusien basé à Vienne en Autriche, possède l'expertise pour mener à bien des missions de vérifications.