POLITIQUE
01/05/2018 18:42 EDT | Actualisé 01/05/2018 18:42 EDT

Le PQ ne croit pas les explications de Sabia sur le REM devant un comité

Le député Alain Therrien estime que la Caisse est le bras du gouvernement.

L'opposition péquiste a remis en cause mardi la parole du président de la Caisse de dépôt et placement, Michael Sabia, qui prétend qu'il n'a pas subi les pressions du gouvernement Couillard pour prolonger dans l'ouest de l'île de Montréal son futur Réseau express métropolitain (REM).

La Presse avait notamment déjà rapporté que les ministres Carlos Leitao, Martin Coiteux et Geoffrey Kelley avaient fait pression pour obtenir que leurs circonscriptions dans le West Island soient couvertes par le REM.

En commission parlementaire mardi, M. Sabia a dit avoir rencontré beaucoup de monde, notamment des élus, mais que l'idée de faire une antenne vers Sainte-Anne-de-Bellevue venait de son institution.

Il a ajouté que ce n'était pas le modèle de la Caisse d'accepter de faire quelque chose qui ne contribue pas à l'ensemble des activités du réseau, parce qu'il faut que ce réseau soit rentable.

La Caisse agit de façon indépendante et prend ses propres décisions, a-t-il insisté.

Le porte-parole du Parti québécois, le député Alain Therrien, a dit avoir trop de respect pour l'intelligence de M. Sabia pour croire qu'une antenne de 16 km de 1,4 milliard $ avec quatre fois moins d'achalandage que les autres lignes vient de l'initiative de la Caisse.

Il a répété qu'il ne croyait pas le président de la Caisse et que c'est la preuve que la Caisse est le bras du gouvernement.

À voir aussi sur le HuffPost Québec: