NOUVELLES
30/04/2018 10:07 EDT | Actualisé 30/04/2018 10:07 EDT

La France aux prises avec un moustique qui peut transmettre Zika

Le moustique tigre est aussi vecteur de la dengue et du chikungunya.

Paulo Whitaker / Reuters

Les autorités sanitaires françaises ont émis une mise en garde contre l'aedes albopictus, un moustique qui peut transmettre le virus Zika, la dengue et le chikungunya. L'insecte, surnommé «moustique tigre», est désormais présent dans 42 départements de la France métropolitaine, un chiffre qui a doublé au cours des deux dernières années.

Le moustique tigre s'est probablement retrouvé en France métropolitaine en raison d'échanges réguliers avec l'île de La Réunion, un territoire français situé dans l'océan Indien.

Le territoire est aux prises avec une épidémie de dengue, une infection virale transmise à l'humain par l'intermédiaire du moustique tigre. La dengue peut notamment causer de la fièvre, des maux de tête, des vomissements et des éruptions cutanées.

«Le moustique tigre s'infecte en piquant un voyageur malade et transmet secondairement le virus à des personnes non immunisées lors d'une prochaine piqûre», peut-on lire dans l'avis publié vendredi par la Direction générale de la santé.

Direction générale de la santé de France
Les départements touchés par la présence de l'Aedes albopictus, ou moustique tigre.

L'insecte peut aussi être vecteur du virus Zika, considéré par l'Organisation mondiale de la santé comme une «urgence de santé publique de portée internationale». Souvent asymptomatique et bénin, le Zika peut toutefois provoquer une microcéphalie chez un foetus dont la mère est infectée.

Des cas de chikungunya associés au moustique tigre ont également été signalés dans le département du Var, sur la Côte d'Azur. Cette maladie infectieuse provoque de très fortes douleurs articulaires et est particulièrement dangereuse pour les nourrissons et les personnes âgées.

Recommandations

La Direction générale de la santé a fait du moustique tigre une «cible de surveillance prioritaire» pendant sa période d'activité en France métropolitaine, soit du 1er mai au 30 novembre.

Elle demande aux voyageurs qui se rendent à l'île de la Réunion de se protéger des moustiques en utilisant des répulsifs et en portant des vêtements longs et amples.

Si une personne présente des symptômes de maladies dans les sept jours suivant son retour de voyage, elle devrait aussi consulter un médecin, tout en continuant à se protéger des moustiques pour éviter de transmettre l'infection.

Les autorités sanitaires encouragent également la population à lutter contre les eaux stagnantes, qui sont propices à la reproduction du moustique tigre.

Le gouvernement du Canada rappelle par ailleurs que les femmes enceintes et celles qui souhaitent le devenir doivent prendre plus de précautions pour éviter de contracter le virus Zika. Idéalement, les femmes devraient attendre deux mois après avoir voyagé dans une région à risque avant de tomber enceintes.

Comme l'infection est sexuellement transmissible, les hommes qui ont voyagé dans une région touchée par le virus et dont la partenaire est enceinte doivent utiliser des préservatifs pour toute la durée de la grossesse.

Il est également préférable que les hommes qui ont voyagé dans des pays touchés évitent de concevoir un enfant dans les six mois suivant leurs déplacements.