POLITIQUE
30/04/2018 18:54 EDT | Actualisé 30/04/2018 18:54 EDT

Les conservateurs fédéraux sont toujours champions des contributions politiques

Un véritable butin de guerre confortable à un an et demi des prochaines élections générales.

PC/Adrian Wyld

De nouvelles statistiques sur le financement des partis politiques fédéraux révèlent que les conservateurs ont récolté presque deux fois plus d'argent que les libéraux pendant le premier trimestre de 2018.

Alors que certains sondages semblent démontrer que les libéraux souffrent d'une certaine baisse de popularité aux trois quarts de leur mandat, les conservateurs se constituent un butin de guerre confortable à un an et demi des prochaines élections générales.

Sous la gouverne d'Andrew Scheer, les conservateurs ont amassé, de janvier à mars, plus de 6 millions $ en contributions auprès de 40 000 donateurs; les libéraux de Justin Trudeau ont recueilli 3,3 millions $ de 29 000 donateurs.

Les néo-démocrates ont reçu près de 1,4 million $ auprès de 16 000 sympathisants, suivis du Parti vert avec 533 000 $ de 7393 citoyens. Le Bloc québécois, qui est en pleine crise de leadership depuis février, a recueilli 101 000 $ d'un millier de militants de janvier à mars. Ces chiffres ont été fournis à La Presse canadienne par les différentes formations.

Le Parti conservateur a toujours surpassé le Parti libéral au chapitre des contributions politiques, mais les libéraux avaient réussi depuis quelques années à réduire cet écart.

Les conservateurs ont ainsi engrangé au plus récent trimestre des sommes rarement égalées dans leur histoire récente pendant une année où il n'y a pas d'élections générales, ce qui devrait remplir d'aise leur nouveau chef, élu il y a un an. Sous la direction de M. Scheer, les conservateurs ont réussi à afficher deux excellents trimestres sur le plan des contributions totales, même si le parti ne compte pas sur autant de donateurs que l'an dernier à pareille date.

Quant aux libéraux, ils se consoleront en constatant qu'ils ont récolté quand même 500 000 $ de plus que l'an dernier au premier trimestre, et qu'ils améliorent leurs chiffres de trimestre en trimestre depuis un an. Par contre, le nombre de donateurs au premier trimestre de 2018 n'a jamais été aussi bas depuis leur élection il y a trois ans, en octobre 2015.

Au Nouveau Parti démocratique, l'arrivée de Jagmeet Singh semble avoir stoppé l'hémorragie constatée depuis la débâcle électorale d'octobre 2015: le NPD a recueilli au premier trimestre de cette année 450 000 $ de plus qu'à la même période l'an dernier, et a dépassé le million de dollars pour un troisième trimestre consécutif. Les néo-démocrates ont aussi augmenté le nombre de leurs donateurs en 2018 comparativement au début de 2017, et même de 2016.