POLITIQUE
30/04/2018 13:27 EDT | Actualisé 30/04/2018 16:34 EDT

Andrew Scheer sera sur le plateau de Tout le monde en parle

Stephen Harper avait toujours refusé de se prêter à l'exercice.

Chris Wattie / Reuters

Le chef conservateur Andrew Scheer rompt avec la tradition conservatrice: il a accepté de participer à l'émission Tout le monde en parle.

En se pointant sur le plateau de Tout le monde en parle, Andrew Scheer marque une rupture avec son prédécesseur, Stephen Harper, qui avait toujours refusé de se prêter à l'exercice, même en campagne électorale.

Au bureau du leader conservateur, la porte-parole Virginie Bonneau a signalé que M. Scheer a "accepté avec plaisir l'invitation" et qu'il a "très hâte d'aller discuter avec MM. Lepage et (Dany) Turcotte de ses récents gestes posés pour être d'avantage à l'écoute des Québécois".

Son député Gérard Deltell a prédit en mêlée de presse que les auditeurs du rendez-vous télévisuel dominical allaient "apprécier", apprendre à découvrir "un Andrew Scheer" qu'il a "le privilège de connaître depuis trois ans".

"La seule chose que je vais dire à Andrew, c'est d'être lui-même. Si on commence à jouer un rôle, si on commence à répéter des phrases apprises par coeur, ça sort tout croche", a dit l'élu conservateur lorsqu'on lui a demandé s'il avait des conseils à offrir à son chef.

Le jeune leader du Parti conservateur, encore peu connu au Québec, a récemment donné le coup d'envoi à une opération séduction dans la province, où les libéraux de Justin Trudeau ont raflé 40 sièges au dernier scrutin fédéral.

Les conservateurs avaient aussi bien fait en octobre 2015 avec une récolte historique de 12 sièges, mais ils espèrent augmenter ce nombre aux prochaines élections, prévues en octobre 2019.

Le rendez-vous télévisuel dominical est devenu un passage quasi obligé pour les politiciens, surtout depuis la prestation du défunt leader néo-démocrate Jack Layton, en avril 2011 - une apparition ayant contribué à la vague orange qui a ensuite déferlé sur le Québec.

Le nouveau chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, lui aussi un peu en déficit de notoriété au Québec, s'est prêté au jeu des questions et réponses sur le plateau de Guy A. Lepage au début du mois de mars.

Il s'en est plutôt bien tiré, de l'avis de plusieurs chroniqueurs et observateurs - Jagmeet Singh s'était même laissé aller à quelques pas de danse aux côtés de la danseuse et chorégraphe Kim Gingras, qui figurait parmi les invités.

À voir également: