NOUVELLES
28/04/2018 16:25 EDT | Actualisé 28/04/2018 16:25 EDT

Maladies cardiovasculaires: les femmes laissées-pour-compte selon un organisme

Les deux tiers des essais cliniques sur les maladies cardiovasculaires ne sont réalisés qu'auprès d'hommes.

Getty Images/iStockphoto

La Fondation des maladies du coeur et de l'AVC attaque de front la croyance populaire selon laquelle les maladies cardiovasculaires sont un problème d'hommes.

Avec sa campagne #TempsDeVoirRouge, elle signale que les maladies du coeur et l'AVC sont pourtant les principales causes de décès prématurés de femmes, chez qui les symptômes passent trop souvent inaperçus, au Canada.

La directrice aux affaires santé et à la recherche de la Fondation, Francine Forget Marin, veut non seulement sensibiliser le grand public à la santé cardiaque et cérébrale des femmes, mais aussi inviter les chercheurs à s'y intéresser davantage.

Les professionnels de la santé pourraient être mieux outillés, fait-elle valoir, alors que les deux tiers des essais cliniques sur les maladies cardiovasculaires ne sont réalisés qu'auprès d'hommes.

Pourtant, ces maladies tuent six fois plus de femmes que le cancer du sein, souligne Mme Forget Marin.

Certains tests s'avèrent aussi inefficaces pour les détecter chez les femmes, ce qui pose un grave problème sur le plan de leur diagnostic, ajoute Mme Forget Marin.

«Les symptômes ne sont pas aussi évidents que chez les hommes, c'est-à-dire une grosse douleur à la poitrine, explique-t-elle. Ça peut aller jusqu'à des étourdissements, une grande fatigue, des nausées.»

La manière dont ils se manifestent peut par ailleurs varier selon des changements hormonaux comme la grossesse et la ménopause, signale-t-elle, en exhortant les femmes à consulter un médecin rapidement et à ne pas hésiter à lui suggérer qu'elles pourraient souffrir d'un problème cardiovasculaire.