NOUVELLES
27/04/2018 10:16 EDT | Actualisé 27/04/2018 10:16 EDT

Wildlife Photographer of the Year: une photo primée sur la vie sauvage montrait en fait un animal empaillé

Oups...

Marcio Cabral

Un fourmilier en pleine nuit sous un ciel étoilé: l'image était belle, voire poétique, et avait valu à son auteur un prestigieux prix photo consacré à la vie sauvage... sauf qu'il s'agissait très probablement d'un animal empaillé.

Baptisée "Night Raider" (prédateur nocturne) , le cliché, pris au parc des Emas au Brésil, avait permis à Marcio Cabral de remporter en 2017 le prix de la meilleure photo, dans la catégorie "Animaux dans leur environnement", décerné par le Musée d'histoire naturelle de Londres.

Quelque temps plus tard cependant, le musée recevait de sources anonymes différents documents mettant en doute l'authenticité de l'oeuvre, dont des photos d'un fourmilier empaillé exposé à l'accueil du parc, et ressemblant très, très fortement à celui immortalisé par M. Cabral.

"Il est fort probable que l'animal sur la photographie (primée) soit un spécimen empaillé", a déclaré vendredi l'établissement.

"Il y a des éléments dans la posture de l'animal, sa morphologie, ses touffes de poils (...), des motifs sur le cou et la tête qui sont trop similaires pour qu'il s'agisse de deux animaux différents", a-t-il insisté.

Le règlement du concours stipulant que les oeuvres présentées ne doivent pas "tenter de représenter faussement la réalité", Marcio Cabral s'est donc vu retirer son prix, malgré ses plus fermes dénégations.