NOUVELLES
27/04/2018 15:52 EDT | Actualisé 27/04/2018 15:52 EDT

Vladimir Guerrero n'avait jamais pensé être un jour admis au Temple de la renommée

Mais il me semble qu'une casquette des Expos lui ferait mieux! 😜

Vladimir Guerrero a signé un tableau où sa plaque sera plus tard accrochée au Temple de la renommée.

Après avoir pris quelques élans avec les lourds bâtons entreposés au musée du Temple de la renommée, Vladimir Guerrero a pu voir où sa plaque serait installée en juillet prochain.

Il en a ressenti une grande fierté.

«Je suis heureux et les gens autour de moi sont heureux, a déclaré le Dominicain de 43 ans jeudi, dans la Hall des plaques, à la conclusion de sa visite guidée du Temple. Je suis évidemment le premier de ma ville à être admis ici, mais aussi le premier frappeur dominicain au Temple.»

Guerrero, qui a pris part à neuf matchs des étoiles comme voltigeur, a été élu en janvier à sa deuxième année d'éligibilité. Il sera intronisé le 29 juillet prochain, en compagnie de Jim Thome et Chipper Jones — élus dès leur première année d'éligibilité —, ainsi que le releveur Trevor Hoffman. Les vedettes des Tigers de Detroit Alan Trammell et Jack Morris, élus par le comité des vétérans en décembre, y feront également leur entrée.

L'ex-voltigeur des Expos de Montréal a vu son nom inscrit sur 92,9 pour cent des bulletins de votes des membres de l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique.

«Quand j'étais à Don Gregorio, tout ce que j'espérais, c'était de signer un contrat professionnel, a déclaré Guerrero, accompagné de sa conjointe Roxannie Rodriguez et de son frère Julio. Heureusement, en un peu plus de 16 ans, j'en ai fait assez pour me retrouver ici.

«Je n'aurais jamais pensé être admis au Temple de la renommée, mais maintenant j'y suis, et j'en suis tellement fier.»

Vincent Ethier via Getty Images
Vladimir Guerrero

L'homme aux huit Bâtons d'argent s'est retiré à l'issue de la saison 2011 avec une moyenne au bâton en carrière de ,318, 2590 coups sûrs, 1496 points produits et 449 circuits. Reconnu pour s'élancer sur de mauvais lancers, le joueur par excellence de l'Américaine en 2004 a maintenu une moyenne de ,300 ou mieux 13 fois, a produit au moins 100 points 10 fois, et a connu huit saisons de 30 circuits et plus.

Deux fois dans sa carrière, il a frappé 30 circuits et volé 30 buts. Sa série de 31 matchs avec un coup sûr, réussie avec les Expos en 1999, est la 25e plus longue de tous les temps. Son bras canon lui a permis d'obtenir 126 mentions d'assistance en défense.

Bien que ses statistiques soient supérieures dans l'uniforme des Expos, le Dominicain a choisi de devenir le premier représentant des Angels au Temple. Il a passé six ans en Californie, contre huit saisons à Montréal. Il aussi porté l'uniforme des Rangers du Texas et des Orioles de Baltimore. Il a par contre participé aux séries éliminatoires cinq fois avec les Angels, contre aucune avec les Expos. C'est aussi à Anaheim qu'il a remporté son titre de joueur par excellence.

Des 323 membres du Temple de la renommée, Guerrero est seulement le troisième Dominicain, après Juan Marichal et Pedro Martinez, deux lanceurs.

La seule autre visite de Guerrero à Cooperstown remontait à 2015, l'année où Martinez y a été intronisé.

«Il y a beaucoup de joueurs dominicains et je suis heureux d'être le premier joueur de position à venir de la République dominicaine à faire son entrée ici, a dit Guerrero après avoir manié des bâtons utilisés par Babe Ruth, Ted Williams, Willie Mays, Tony Gwynn et Pedro Guerrero. Ça fait longtemps que j'ai tenu un bâton dans mes mains.»

Au cours de sa visite, Guerrero a particulièrement aimé l'exposition «Viva Baseball!», consacrée aux joueurs latins, où se trouve le bâton qu'il a utilisé pour réaliser sa série de matchs avec au moins un coup sûr.

Cette visite du Temple de la renommée a couronné un mois mémorable pour Guerrero. À la fin mars, son fils de 19 ans, Valdimir fils, a frappé un circuit avec deux retraits en fin de neuvième pour aider les Blue Jays de Toronto à vaincre les Cardinals de St. Louis 1-0 dans un match préparatoire présenté au Stade olympique, où il a disputé la majeure partie de son illustre carrière.

Le paternel a d'ailleurs frappé 234 de ses circuits à ses huit campagnes à Montréal. Le fils fait partie des meilleurs espoirs des Majeures. Après 17 rencontres avec les Fisher Cats du New Hampshire, au niveau AA, Vladirmir fils affichait des moyennes de ,353/,407/,529 avec deux circuits et 22 points produits.