NOUVELLES
27/04/2018 13:25 EDT | Actualisé 27/04/2018 13:25 EDT

Météo: la crue printanière cause des inondations en Beauce et en Gaspésie

Plusieurs résidences ont dû être évacuées.

Au Québec, certaines rivières sont sorties vendredi de leur lit, notamment en Beauce et en Gaspésie.

À Sainte-Marie-de-Beauce, la rivière Chaudière déborde et a forcé l'évacuation de 19 personnes. Environ 100 maisons sont isolées et 250 résidences ont dû pomper de l'eau, selon Urgence Québec.

La municipalité a ouvert un centre de services aux sinistrés, a indiqué le maire de l'endroit, Gaétan Vachon.

Plusieurs rues sont inondées et fermées à la circulation, a ajouté le maire qui précise que l'accès au centre-ville est impossible en raison de la fermeture du pont et de la route 216.

À Vallée-Jonction, toujours dans Chaudière-Appalaches, deux personnes ont été évacuées et cinq routes sont fermées, selon Urgence Québec. On compte 30 maisons isolées et 20 maisons inondées.

La crue de la rivière Chaudière a également emporté un ponceau dans la municipalité de Scott, où le niveau de l'eau atteignait 144 mètres en mi-journée.

Toujours en Beauce, la rivière Chaudière a causé également des inondations majeures à Saint-Joseph et des inondations moyennes à Saint-Lambert-de-Lauzon.

À Chandler, en Gaspésie, un embâcle s'est formé, il y a de l'eau sur le pont Saint-François et des citoyens ont quitté leur résidence, indique le ministère de la Sécurité publique.

La rivière Verte cause également une inondation à Maria. À la suite de la fermeture de la route Deschênes, 16 personnes ont été évacuées par la municipalité.

Les autorités préviennent que les débits des cours d'eau pour l'ensemble des régions du Québec sont à surveiller en raison de la pluie et de la fonte de la neige.

Sur le site web de la sécurité civile, des dizaines de cours d'eau à travers le Québec sont sous surveillance, comme la rivière de la Petite Nation, en Outaouais, et la rivière L'Assomption, dans Lanaudière. Des dizaines d'autres provoquent des inondations mineures.

«Plusieurs cours d'eau verront toutefois leur débit augmenter sans nécessairement engendrer de conséquences», rassure le ministère de la Sécurité civile.