NOUVELLES
27/04/2018 08:49 EDT | Actualisé 27/04/2018 10:19 EDT

Audrey Gagnon est accusée du meurtre au deuxième degré de sa fille Rosalie

L'accusation a été déposée vendredi matin au palais de justice de Québec.

Audrey Gagnon, la mère de la petite Rosalie Gagnon, retrouvée morte dans une poubelle du quartier Charlesbourg à Québec le 18 avril dernier, a formellement été accusée de meurtre au deuxième degré vendredi matin au palais de justice de Québec.

Des accusations d'outrage à un cadavre ont été également été déposées contre la jeune femme.

Le juge a ordonné qu'elle soit détenue en attente de la suite des procédures, le 13 juin.

SPVQ
La petite Rosalie Gagnon, 2 ans, a été poignardée à plusieurs reprises.

La femme de 23 ans faisait déjà face à des accusations d'entrave à un agent de la paix dans l'exercice de ses fonctions et d'incendie criminel.

"La majeure partie de l'enquête est faite", a déclaré la procureure de la Couronne au dossier, Mélanie Dufour.

Me Dufour a expliqué que la défense devra démontrer que la jeune femme peut être remise en liberté selon le Code criminel, advenant la présentation d'une demande de remise en liberté.

"Il y a un renversement de fardeau lorsque l'accusation est un meurtre au deuxième degré, a indiqué Me Dufour. La règle, c'est la détention."

Avec La Presse canadienne

Voir aussi: